Pierrotleaks: Bris de confiance

Ça y’est, le voile semble le levé, on sait maintenant qui se cachait derrière le fameux blogueur Pierrot. Les recherches d’Akéron couplées au décryptage du dernier billet du site ont permis de faire sortir le chat de son sac: plusieurs personnes étaient derrière le masque Pierrot et, selon ce qui ressort de leur dernier post, il s’agirait de Chaps the idol, Little Tony (87), Guillaume 70, Meodudlye, Serein, Remih, Grimlock, Schlum et Suprememangaka.

Depuis que le tout est sorti sur le bulletin des administrateurs, tout le monde s’échauffe, les noms d’oiseaux volent, les réactions vont dans tous les sens, certains parlent de l’effondrement de la communauté, d’autres évoquent la possibilité de contester en bloc tous les administrateurs de la version francophone de Wikipédia.

Mais, au fond, qu’est-ce qui ressort de tout cet épisode? Quel est l’impact réel des « Pierrotleaks » sur l’encyclopédie? Y aura-t-il des conséquences réelles sur la suite des choses sur Wikipédia? Ce sont des questions qui se posent.

Gede, sur le BA, pose à mon avis la seule vraie question importante:

[C]omment, demain, ferons-nous à nouveau communauté avec ceux qui ont si profondément, si perversement, trompé notre confiance ? (lien)

Ce que fait ressortir cette histoire, c’est un énorme bris de confiance entre toutes sortes d’intervenants et, plus profondément, la difficulté de réparer ce lien de confiance.

*SM* et la communauté

Un des premier touché par ce bris de confiance, c’est l’utilisateur maintenant nommé *SM*. Impliqué, semble-t-il, dans la rédaction du blogue, il a dans le passé souvent utilisé Pierrot comme un appui indépendant à son argumentaire sur Wikipédia. Or, maintenant qu’il se révèle être un des contributeurs de ce blogue et semble être un de ses principaux contributeurs en plus, on ne peut que prendre cet événement comme une énorme duperie qui brise toute confiance qu’on pourrait avoir face à cet utilisateur.

Vous me direz que l’affirmation « semble être un de ses principaux contributeurs » est exagérée; je prendrai deux exemples pour l’étayer. D’abord, si on se fie au message d’Akéron sur le BA, *SM* commentait régulièrement les billets sous le pseudonyme de Pierrot (l’IP associée aux commentaires de Pierrot serait la même que celle utilisée par *SM*). Si cela est juste, on peut supposer que *SM* était une des personnes maintenant le site. Aussi, depuis que je suis sur Twitter et que je suis les comptes de *SM* et de Pierrot, je n’ai jamais pu m’empêcher de penser qu’ils avaient une façon très semblable de tweeter. Pour preuve, je présente ces deux tweets émanant chacun d’un des comptes.

Depuis longtemps, les deux utilisateurs ont des comportements « twitteresques » très proches. Devant les révélations, je ne peux personnellement que penser que *SM* était derrière le compte Twitter de Pierrot.

Que cause cela? Pour moi, l’anéantissement de la confiance que je pouvais avoir envers *SM*. Notons-le, dans la communauté, cet utilisateur cause son lot de controverses et a une relation plutôt houleuse avec maints utilisateurs. Sans prendre position sur ces situations, on peut se demander comment ce nouveau bris de confiance ne viendra pas miner tout son discours…

Plus largement

Pris dans son ensemble, cette histoire atteint une nouvelle fois l’ambiance existant dans la communauté des usagers très réguliers de Wikipédia. Quand on bâtit quelque chose d’aussi grand que Wikipédia, il faut qu’il existe une grande confiance entre les personnes qui participent parce que, sans celle-ci, les relations collaboratives s’effritent, l’humeur générale s’envenime. Comment puis-je travailler avec tel si je ne sais pas s’il se sert anonymement d’un blogue pour ensuite critiquer mon travail? Comment puis-je faire appel à un administrateur si celui qui me répond collabore à écrire un blogue avec celui qui fera l’objet de ma requête? Comment participer à un organe « de justice » comme le CAr quand on y travaille avec une personne qui collabore avec une autre directement mise en cause devant cet organe?

Les révélations autour du blogue de Pierrot n’ont peut-être de conséquences directes sur l’encyclopédie, au sens qu’il n’était pas interdit pour ces utilisateurs de tenir un blogue anonyme sur Internet pour parler de Wikipédia. Cependant, maintenant qu’on semble connaître les personnes derrière le blogue, certaines interactions passées changent de sens, sont teintées de doute. Je vous soumets ici pour démontrer mon point cette conversation sur Twitter:

Sachant que LittleTony87 est en partie Pierrot, comment dois-je maintenant interpréter le tout? Comment dois-je faire confiance à LittleTony87? Je me pose la question.

Pour une encyclopédie (et un blogue) à visage découvert

Je comprends ce qui peut pousser une personne à publier sur un blogue ou sur Wikipédia sous le couvert de l’anonymat. En le faisant, on jouit du pouvoir de dire ce que l’on ressent sans avoir à subir les conséquences de ce ressenti avec notre identité réelle. Lorsqu’on rédige un article de Wikipédia, cela permet de rapporter ce que l’on perçoit comme une vérité sans avoir à subir les conséquences politiques ou sociales de cette vérité. Dans quelques cas particuliers, cette action anonyme permet effectivement de faire avancer les choses et de dépersonnaliser les enjeux.

Cependant, tout publier sous le couvert de l’anonymat fait perdre les questionnements vitaux suivants: « Suis-je capable d’assumer les conséquences de ce que je m’apprête à dire? », « Quelles conséquences auront mes dires sur ma relation avec telle ou telle personne? » ou « Est-il pertinent, dans le contexte actuel, de dire ceci? ». Dans les relations humaines, toute vérité n’est pas bonne à dire et toute personne n’est pas nécessairement la bonne personne pour dire cette vérité. De plus, dans ces interactions, la confiance est un lubrifiant nécessaire à la réalisation de collaborations fructueuses. En se cachant toujours derrière un masque, la confiance est difficile à établir et il y a toujours place au doute.

Alexandre Doria a fait sur le BA une proposition qui m’a complètement fait exploser l’esprit et que je me permet de paraphraser. Notons bien que je ne suis pas capable de poser un jugement sur sa véracité. « Et si *SM* n’était en réalité qu’un Pierrot à l’intérieur de Wikipédia? Un masque cachant le plus souvent une même personne mais qui passe parfois à d’autres, utilisé pour déstabiliser l’encyclopédie? » Lorsqu’on est anonyme, ce genre de suppositions est possible et hautement néfaste pour l’ambiance.

J’invite donc tout le monde à changer de mode: soyez vous-même et seulement vous-même sous une seule identité dans toutes vos interactions en lien avec Wikipédia. Si cela vous empêchera de dire tout haut certains trucs et vous forcera à assumer vos erreurs et vos travers, ça vous permettra certainement d’établir de vraies relations dans Wikipédia et d’obtenir une réelle confiance de ceux qui vous entourent. Personnellement, je m’efforce tous les jours d’être digne de la confiance que vous accordez au pseudo (pas vraiment pseudo) Letartean et je vous remercie humblement de m’accorder cette confiance.

Note: J’espère revenir bientôt sur l’idée proposée par certains de contester l’ensemble des administrateurs dans le sillage de cette affaire. Comme ce texte est déjà long, j’en ferai un autre dans un futur rapproché si c’est toujours pertinent.

Publié dans Mes deux cents, Wikipédia | 10 commentaires

Comment clore une PàS serrée?

Un vote, les PàS? Image: Resizia, CC BY-SA 2.5, (source)

Les pages à supprimer (PàS), le marronnier par excellence de Wikipédia. Pas une semaine ne passe sans qu’elle fasse l’objet d’une discussion philosophique sur le bistro, d’une requête aux administrateurs ou d’une chicane sur Twitter. L’archétype de ces discussions: François Asselineau, dont la page a fait l’objet de dizaines de débats dans la communauté de Wikipédia.

Le problème des PàS, c’est qu’elles mettent en jeu presque tous les principes principaux de Wikipédia et les poussent à la limite. La neutralité du point de vue, la définition d’une encyclopédie, l’admissibilité des articles, le rôle des contributeurs enregistrés et des anonymes, la finalité de l’encyclopédie (être lue par des lecteurs ou correspondre parfaitement à une définition), la notion de consensus et bien d’autres s’y rencontrent et entre en collision multilatérale.

Rappelons qu’il existe fondamentalement trois types de PàS:

  • Celles où il est évident que la page n’a pas sa place sur Wikipédia (prenons une page sur moi-même, Antoine Letarte);
  • Celles où il est évident que la page mérite d’y figurer (pensons ici à Nelson Mandela);
  • Celles qui sont ni évidemment pas à leur place, ni clairement admissibles (prenons ici François Asselineau)

Clairement, les problèmes ne se posent pas dans les deux premiers cas. La gestion des PàS actuelle permet de régler la question de façon efficace. Cependant, quand on arrive dans le dernier cas, dans des sujets sensibles, les choses peuvent facilement dégénérer.

Notons que la plupart du temps, les PàS qui se retrouvent dans le troisième type concernent généralement des sujets qui sont foncièrement récents. En effet, l’absence de recul temporel n’ayant pas permis de faire une sélection de ce qui a une portée historique durable ou de produire une littérature sur le sujet, la question de l’admissibilité en vient à porter plus sur le « potentiel encyclopédique » que sur le réel intérêt encyclopédique du sujet.

Dans cette chronique, j’aimerais exposer quelques chocs des idées importants qui causent tant de problèmes au quotidien dans les PàS. Je proposerai aussi deux portes de sortie qui permettraient, à mon avis, de revenir à une gestion plus saine de ces pages.

Critères d’admissibilité

Un des principaux problèmes dans la gestion des PàS complexes est qu’il n’est pas vraiment possible de créer un critère objectif qui s’appliquerait à tous les sujets et en tout temps. D’ailleurs, si on se réfère à ce qui fait office de critère général d’admissibilité sur Wikipédia, on se rend compte que la chose est assez difficile à satisfaire:

  • avoir été l’objet principal d’un ouvrage publié à compte d’éditeur ou d’au moins deux articles ou émissions espacés d’au moins deux ans dans des médias d’envergure nationale ou internationale.
  • ou être mentionné dans une encyclopédie de référence (Encyclopædia Universalis, Encyclopædia Britannica, etc.)

Par exemple, je suis plutôt certain que beaucoup de villages canadiens, français ou américains ne répondent pas à ces critères. Pour pallier à cette difficulté, on a créé des critères spécifiques pour certains sujets qui sont parfois en directe contradiction avec les critères généraux. Par exemple, en musique, on dit qu’un album peut être admissible s’il a été composé par un artiste important. Or, il est évident que certains albums enregistrés par des artistes importants ne sont pas notables. Par exemple, l’album Special Forces d’Alice Cooper est très mauvais et n’a certainement pas fait l’objet de publications dont il est l’objet principal ni n’a figuré dans une encyclopédie de référence. Cependant, Alice Cooper pouvant être considéré comme un « artiste important », on doit conclure que l’album est admissible dans l’encyclopédie. Bref, ce genre de contradictions entre les critères généraux et particuliers suffit souvent à créer de la discorde dans les PàS.

La défense Pikachu

Je ne peux que remarquer que le rejet de la défense Pikachu a subi un glissement dans les derniers temps. Quand je suis arrivé sur Wikipédia en 2008, il me semble que rejeter la défense Pikachu signifiait de ne pas accepter l’argument selon lequel le fait que Wikipédia contiennent des articles qui n’intéressent pas le grand public [i.e. un article sur Pikachu] impliquait qu’on devait accepter d’autres articles sur des sujets sans aucun lien avec les Pokémons. Je pense qu’il s’agissait d’une attitude correcte. On ne peut pas comparer l’admissibilité d’articles qui n’ont aucun lien entre eux.

Cependant, ces derniers temps, j’ai vu de plus en plus de gens invoquer le refus de la défense Pikachu pour des pages clairement comparables. Par exemple, je pense qu’évoquer le fait qu’un parti politique (appelons-le Parti A) particulier d’importance comparable à un deuxième parti (appelons-le Parti B) est admissible donne un indice d’admissibilité pour le parti B. C’est d’ailleurs un fait que reconnaissent la plupart des critères spécifiques qui ont cours sur Wikipédia: si un joueur de football fait partie de telle ligue, alors il est admissible, peu importe son importance.

Il faut rejeter la défense Pikachu quand elle est utilisée pour remettre en question le sérieux des critères d’admissibilité [e.g.: « vous pourriez accepter mon article sachant que vous acceptez n’importe quel article sur les footballeurs »]. Cependant, quand elle utilisée pour faire une étude comparée [e.g.: « Charizard est un Pokémon d’importance moyenne et admissible selon tel débat d’admissibilité. Bulbusaur est aussi un Pokémon d’importance moyenne. Donc, Bulbasaur devrait être admissible aussi], je ne vois pas pour quoi on refuserait cet argument qui me paraît valable et raisonnable.

La notion de consensus et « les PàS ne sont pas un vote »

Selon les usages de Wikipédia, les PàS ne sont pas un vote. Il s’agit d’une discussion dans laquelle on essaie de dégager un consensus sur l’admissibilité d’une page. Dans une vaste majorité des cas (les PàS du type 1 ou 2), c’est une description juste des choses. Cependant, dans les PàS chaudes où l’admissibilité n’est pas évidente, affirmer que les PàS ne sont pas des votes revient, à mon avis, à se fermer les yeux sur la réalité.

Qu’est-ce qu’un consensus? Selon moi, un consensus est une observation d’une adhésion ou d’un ralliement à une idée, à une proposition par l’ensemble des participants à une discussion. Pour obtenir un consensus, une discussion doit avoir lieu sur un sujet. On ne peut que constater un consensus une fois que tous les interlocuteurs se sont ralliés à une proposition.

Si les PàS n’étaient pas des votes mais bien des discussions où l’on recherche un consensus, on ne verrait pas de sections « Supprimer » et « Conserver » dans lesquelles des dizaines de personnes ne font que passer pour dire « Supprimer: ne correspond pas au WP:CAA. » ou autres formules du genre. Elles ne seraient que de très longues discussions où chaque intervenant fait valoir sont point de vue jusqu’à ce qu’une vision commune soit atteinte. Pour dire qu’une PàS complexe est conservée ou supprimée par l’atteinte d’un consensus, il faudrait qu’un argumentaire se dégage à la fin de la procédure et que celui-ci reçoive l’assentiment de tous les participants.

Transposons une PàS courue comme celle de François Asselineau en dehors du médium d’Internet. S’il s’agissait d’une discussion, on organiserait une journée d’étude sur la question où toutes les personnes intéressées viendraient faire valoir leur point de vue. On prendrait compte de leur avis et à la fin on en viendrait à une position commune. Une fois cette position commune acquise, on s’assurerait de l’adhésion de tous les participants (en observant le consensus) et on s’en irait avec cette vision. S’il s’agissait plutôt d’un vote, on organiserait une campagne référendaire puis on donnerait un certain laps de temps à l’intérieur duquel chaque votant viendrait déposer son avis. À la fin de cette période, on ferait le décompte des votes et l’option en ayant reçu le plus l’emporterait.

Regardez les PàS problématiques des derniers temps; dans quelle situation semblons-nous le plus nous trouver?

Comment traiter les PàS compliquées?

Je fais deux propositions. La première: acceptons le glissement de l’usage dans les PàS complexes et transformons-les en vote à l’issue de la période de discussion normale lorsque la possibilité d’atteindre un consensus devient nulle.

Comment le formaliser? Si après la semaine normale de débat, un consensus fort ne peut être observé parmi les participants, on allonge la discussion pendant une semaine en la transformant en période de campagne référendaire. Pendant cette semaine, les participants font valoir des arguments pour ou contre la suppression. À l’issue de cette deuxième semaine, un vote est organisé et l’option ayant la majorité est adoptée. Si une page fait l’objet d’un nouveau débat après cette procédure, comme cela a été le cas avec François Asselineau, on recommence le processus en augmentant le seuil de renversement de la décision.Par exemple, si la suppression a été décidée, il faut une majorité de 60 ou 70% pour que la décision soit renversée à l’issue de ce nouveau vote.

Je pense qu’un tel procédé serait plus conforme à ce que l’on observe sur la version française de Wikipédia actuellement et aurait l’avantage d’être plus décisif. Actuellement, trop de remise en question peut être faite des décisions et, étant donné l’opposition entre les principes nommés plus haut, chaque personne a raison de tirer la couverture d’un côté ou de l’autre. Une procédure de vote rendrait indépendante des principes contradictoires et se fierait sur la sagesse de la communauté par rapport aux arguments souvent tous valables, mais contradictoires qui sont amenés.

Ma seconde proposition: recentrons les PàS sur la recherche d’un consensus. Pour ce faire, la page de PàS serait libérée de ses contraintes procédurales et de ses sections de « votes ». Dans cette seconde façon de faire, il n’y aurait plus de limite de temps aux PàS. Dans la page, chaque utilisateur serait libre de proposer un argumentaire supportant la conservation ou la suppression de la page. Suite à chacun de ces argumentaires, une discussion aurait lieu pour déterminer sa valeur et vérifier s’il fait consensus. Si c’est le cas, la version est acceptée et la page est supprimée ou conservée selon le cas.

Pendant le temps des discussions, la page resterait conservée. De toute façon, il s’agit généralement de l’usage qui a cours sur Wikipédia: si aucun consensus n’est atteint dans la PàS, la page est conservée.

Dans cette seconde proposition, tous les utilisateurs devraient s’engager dans une réelle recherche d’un consensus. Au lieu de seulement passer et dire leur petit commentaire [e.g.: « Supprimer, pas dans les CAA »], chaque utilisateur devrait revenir sur la page pour y jauger les propositions et s’exprimer sur leur valeur. Ainsi, les PàS reviendraient à leur idée première: on y travaille comme sur n’importe quelle autre page de discussion de Wikipédia en cherchant, par propositions successives, une décision appropriée.

Je sais que ces deux propositions vont faire de la controverse. Il s’agit essentiellement d’un pavé dans la marre. Cependant, il faut constater qu’il y a un problème de fonctionnement dans les PàS actuellement et que la pratique s’est éloignée des règles et des principes qui avaient été imaginés il y a déjà de cela plusieurs années. Quand cela se produit, on peut adapter les règles pour les faire correspondre aux nouvelles pratique (ma première proposition) ou on peut modifier la pratique pour la faire revenir aux principes qui soutenaient les règles (ma deuxième proposition). Sans faire un ou l’autre, je crois que les PàS continueront d’être le marronnier préféré de la communauté wikipédienne.

Publié dans Mes deux cents, Wikipédia | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Mise en abyme

Dans ce billet, j’aimerais publier ma réponse à la réponse d’Éliane Daphy au sujet de mon billet publié dans le présent blog. J’ai envoyé ce texte en commentaire à son article mais j’aimerais qu’il soit disponible pour mes lecteurs et pour tous si elle choisit de ne pas le publier chez elle. Je répète une chose importante avant de commencer: je suis toujours ouvert à aider les gens à découvrir Wikipédia et, lors de mes actions, je ne représente généralement que moi-même, en particulier dans ce blogue.

Notez que le texte est l’intégral de ce que j’ai envoyé et doit être lu en considérant qu’il s’agit d’une réponse à son billet sur son site. La lecture préalable de son texte et de celui qui l’a engendré est peut-être nécessaire. Notez aussi que je ne pousserai pas la chose beaucoup plus loin. Une fois que j’aurai rectifié ce qui me semble urgent, je ne continuerai pas à traiter de ce sujet publiquement. Notez finalement que je ne connais pas du tout Éliane Daphy, je n’ai aucunement l’intention de lui nuire et je préférerais que nous ayons une discussion sensée plutôt que de me voir démonisé dans son blog. Je suis toujours convaincu que cette personne n’a pas bien compris le fonctionnement de Wikipédia et qu’elle serait probablement une personne utile pour l’encyclopédie si elle prenait le temps d’en apprendre plus sur la question avec quelqu’un qui s’y connaît. Il est certainement malheureux que la situation ait mené à son bannissement de l’encyclopédie.


J’aimerais prendre quelques minutes pour clarifier certains points puisqu’on me cite dans cet article. J’espère que ce sera une façon d’entreprendre un dialogue posé.

D’abord, vous reprochez à un site d’avoir « pratiqué l’usurpation d’identité et publié des saloperies sur moi. » Peut-être est-ce vrai. Dans ce cas, vous faites bien de spécifier ici que ce site n’est pas de vous et qu’il contient des faussetés. Vous pourriez même porter l’affaire en cour et faire valoir la diffamation pour obtenir réparation. Cependant, ce site n’est d’aucune façon lié à Wikipédia.

Deuxièmement, vous utilisez mes propos pour défendre la thèse selon laquelle Wikipédia serait un site hors-la-loi. J’aimerais expliquer ces propos et dire comment, au contraire, ils sont une incitation au respect de la loi et de ses institutions.

Vous dites, sur la base de mes propos, « Vous avez bien lu : ce n’est pas dans le boulot des administrateurs que de faire respecter le droit dit « droit commun », comprendre la loi hors wikipédia. Wikipedia, comme exception juridique, le propos est clair (mais je n’avais pas compris quand ce billet a été publié qu’en donnant ces explications, Antoine Letarte parlait au nom de la « communauté »). » Il y a plusieurs raccourcis et une fausseté.

Premier raccourci: il est vrai que ce n’est pas le boulot des administrateurs de la version francophone de Wikipédia de faire respecter le droit commun, je réitère cette affirmation. Le raccourci se trouve dans le fait de ne pas terminer la phrase par « il est de la responsabilité de l’hébergeur du site (la Wikimedia Foundation) de s’assurer qu’il respecte les lois et des différentes instances judiciaires de décider des actions à entreprendre en cas de non-respect » En gros, les administrateurs de Wikipédia sont là pour faire respecter les règles de la communauté. Ils sont nommés par la communauté et n’ont aucun autre lien avec l’hébergeur du site que celui de l’utiliser fréquemment, au même titre que vous. Si vous vivez une difficulté de l’ordre du droit commun, vous avez quelques possibilités.

1) Si vous jugez qu’il s’agit aussi d’une règle partagée par la communauté wikipédienne, vous pouvez vous adresser à celle-ci pour qu’elle prenne action, en particulier par l’entremise des administrateurs qui disposent de certains outils les habilitant à prendre action.

2) Si vous sentez que la réponse de la communauté ne vous satisfait pas, vous pouvez vous adresser à la Wikimedia Foundation, l’hébergeur du site fr.wikipedia.org pour lui demander de prendre action. Comme hébergeur, il a la responsabilité des questions légales et répondra à vos demandes et vos mises en demeure. Peut-être que l’hébergeur retirera lui-même les contenus problématiques ou contraire à la loi. Peut-être s’adressera-t-il à la communauté pour qu’elle prenne action. Dans tous les cas, c’est à elle que revient la responsabilité.

3) Si vous vous sentez lésée par une personne en particulier qui a atteint à votre réputation et que les deux derniers points n’ont pas donné résultat, vous pouvez vous adresser aux tribunaux pour obtenir réparation. Chaque personne publiant sur Wikipédia est responsable de ses propres contributions et donc redevable devant les autorités. Par exemple, si je dis des bêtises sur une personne ou que je publie du texte sous copyright, je pourrais faire l’objet de poursuites par les autorités comme si j’avais publié sur Facebook, Google+, dans un journal ou tout autre endroit où je peux faire des publications. Encore une fois, les administrateurs de Wikipédia n’ont aucun rôle à jouer dans cette démarche.

Ainsi, ce que j’ai dit dans mon billet, c’est que les administrateurs de Wikipédia ont la responsabilité de faire valoir les règles de la communauté. Si vous vous adressez à eux pour autre chose, par exemple pour des questions de droit d’auteur ou de diffamation, vous errez puisqu’ils n’ont pas cette responsabilité. La responsabilité revient à l’hébergeur du site ou à la personne qui a publié et c’est par les moyens légaux et judiciaires que vous pouvez faire établir cette responsabilité et demander réparation. À la limite, quand la responsabilité sera établie, la communauté pourra réagir.

Donnons un exemple concret. Supposons que vous identifiez un site illégal qui diffuse des informations diffamatoires. Supposons aussi que ce site est utilisé comme référence dans Wikipédia. Dans un premier temps, vous pouvez vous adresser à la communauté pour lui demander de retirer les liens vers ce site en expliquant vos raisons. La communauté pourra statuer sur la pertinence de ces raisons. Si la communauté juge les raisons pertinentes, elle demandera aux administrateurs de fr.wikipedia.org d’agir. Supposons maintenant que la communauté ne vous ait pas écouté. Vos options sont les suivantes. Vous pouvez mettre en demeure la Wikimedia Foundation de retirer le liens parce qu’il est illégal. Elle jugera elle même si la chose est pertinente. Sinon, vous pouvez vous adresser à un juge pour lui demander de fermer le site problématique et ordonner à ceux qui l’utilisent de cesser de le faire. Dans ce cas, l’hébergeur ou la personne ayant ajouté l’information engageront leur responsabilité s’ils n’agissent pas.

En gros, je ne dis pas que Wikipédia est une site hors-la-loi. Au contraire, je dis que Wikipédia est un site où doit régner la loi sauf que les administrateurs de l’encyclopédie nommés par la communauté ne sont pas les bons acteurs. Les personnes qui engagent leur responsabilité (l’hébergeur et les individus responsables du contenu) et les tribunaux sont les bons acteurs. À chacun ses responsabilités et les moutons seront bien gardés.

Maintenant, dans la suite de votre article, vous vous plaignez du peu de soutien de la communauté. Malheureusement, je pense que vous vous êtes vous-même mise dans cette situation. Plusieurs personnes vous ont offert leur aide pour vous insérer dans la communauté, aide que vous avez refusée. Je vous ai même proposé moi-même de vous aider à comprendre les rôles de chacun et de vous guider; vous avez choisi de faire de moi l’archétype de Wikipédia pour la critiquer. C’est là l’importance de saisir la main tendue que j’évoque dans mon billet. Je vous ai offert gentiment mon aide, vous l’avez refusée. Encore aujourd’hui, je réitère cette offre. Cependant, vous devrez comprendre que sur Wikipédia, ce n’est pas vous qui décidez mais bien la communauté des Wikipédiens. Vous devrez donc apprendre à travailler avec eux et accepter cette réalité. Peut-être des personnes ont-elles tenus des propos inacceptables sur vous dans Wikipédia, elles ont probablement été sanctionnées (dans Wikipédia, selon les règles de la communauté) ou aurait pu l’être. Peut-être pourriez-vous aussi demander réparation à l’extérieur de Wikipédia. Cependant, le problème fondamental qui a mené à cette perte de soutien, c’est votre incapacité à comprendre et internaliser les façons de faire de Wikipédia et votre attitude guerrière qui ont mené à tant d’agitation sur l’encyclopédie. Quand on dérange les membres d’une communauté, il est possible que celle-ci soit moins à l’écoute des problèmes qu’on soulève.

Finalement, c’est la chose la plus importante à rectifier et la fausseté que j’évoquais plus haut, je ne suis pas du tout un messager officiel de la communauté ou son représentant. Les paroles que je tiens sur mon blogue, sur Wikipédia, ici ou par courriel ne sont que l’expression de ma compréhension des choses. Que ces explications soient cautionnées par d’autres, si c’est ce qui vous donne l’impression que je suis le représentant de la communauté, n’est que le signe qu’elles sont en concordance avec les us et coutumes de Wikipédia.

Je me répète mais c’est important. Je pense que ce que j’ai écrit dans mon blogue est valable. Je reste convaincu qu’il n’est pas de la tâche des administrateurs de Wikipédia de faire appliquer les lois du droit commun sur Internet. Leur rôle est de réaliser le mandat de la communauté, c’est-à-dire de faire appliquer les règles définies par celle-ci. Il est de la responsabilité de l’hébergeur et des contributeurs de respecter les règles et lois qui ont cours dans leur juridiction et il est de la responsabilité des polices et des tribunaux de faire respecter ces lois. Pour des questions légales, il faut s’adresser à ces personnes, pas aux administrateurs. Finalement, si vous voulez contribuer à Wikipédia, vous vous devez d’apprendre les us et coutumes de ce site et de vous y conformer. Si vous le faites, vous serez certainement la bienvenue. Cependant, si vous ne voulez pas faire cet effort, comme pour n’importe quelle autre communauté, vous pouvez rester à l’extérieur.

J’espère que vous saurez prendre la main que je vous tends à nouveau.

Amicalement,
Antoine Letarte

 

Publié dans Wikipédia | 2 commentaires