Pourquoi pas une licence « Wikipedia-Only »?

Wikimedia Commons est un site de la Wikimedia Foundation visant à faire une collection de fichiers multimédias éducatifs disponibles sous licence libre. Une partie secondaire de son mandat est d’être le reposoir de toutes les photos et médias qui illustrent toutes les versions linguistiques de Wikipédia et les projets frères de la Foundation. Ainsi, toute image disponible sur Commons peut-être utilisée pour illustrer Wikipédia et toute image disponible sur Commons doit être sous licence libre permettant modification et réutilisation, même commerciale. Donc, la plupart des images qui sont sur Wikipédia sont disponibles sous licence libre.

Les images sportives seraient plus faciles à obtenir si on pouvait convaincre les organisations de nous laisser prendre des images qui seront utilisées seulement sur Wikipédia

Toutes? Non. Quelques images résistent encore et toujours à l’envahisseur. Sur certaines versions linguistiques de Wikipédia, il existe des exceptions qui permettent d’importer des images qui ne sont pas acceptables sur Commons. Ces images sont supportées localement dans ces versions linguistiques. Par exemple, la version anglaise supporte des images sous copyright pour un usage selon le principe du « fair-use » (un exemple).  Sur la version francophone, on accepte les images de bâtiments architecturés encore protégés par le droit d’auteur (un exemple). Il est clair que ces exemples ne pourraient pas aller directement sur Commons car ils ne peuvent être disponibles sous licence libre.

Lorsque nous faisons affaire avec des corporations qui ont tout avantage à protéger leurs intérêts, il est difficile de les convaincre de libérer des contenus sous licence libre pour que nous puissions les utiliser sur Wikipédia. C’est compréhensible… Si votre compagnie a payé cher pour qu’un photographe vienne prendre des photos, elle n’a pas avantage à publier ces photos sous une licence qui permet une réutilisation même commerciale, donc une réutilisation qui pourrait faire directement compétition à la compagnie. Il est possible de faire assez de travail pour les convaincre mais la plupart du temps les demandes seront simplement rejetées du revers de la main.

Or, Wikipédia a besoin de photos de qualité pour illustrer l’encyclopédie et les compagnies ont avantage à publier leur images et sont parfois prêtes à le faire si elles ont la garantie que ces images seront utilisées pour Wikipédia uniquement. Pourquoi ne pas profiter de cet état de fait?

L’avantage évident d’une licence « Wikipedia-Only »

Imaginons que la version française de Wikipédia accepte une nouvelle licence qui serait supportée localement qui aurait seulement le texte suivant:

Licence fr-wikipédia seulement

Cette image est rendue disponible uniquement pour l’utilisation éditoriale dans le domaine internet de la version française du site Wikipédia. Elle peut être publiée dans une version modifiée sur ce domaine. Toute autre réutilisation n’est pas permise à moins d’avoir un accord avec le détenteur des droits d’auteurs.

Toute utilisation de cette licence nécessiterait une permission envoyée par OTRS qui serait authentifiée par les volontaires et identifiée comme telle.

À mon avis, une telle licence serait très intéressante. Elle permettrait de contacter une compagnie et de lui demander d’utiliser un média qui lui appartiendrait uniquement pour l’utiliser sur Wikipédia. Ce genre de contrat est très avantageux pour la compagnie car elle permet une visibilité incroyable sur un des plus grands sites internet du monde. Il est très intéressant pour Wikipédia aussi car il permet d’utiliser des images qui ne seront fort probablement jamais libérées avant leur arrivée dans le domaine public et il permet aussi de créer des liens avec des acteurs du monde de la production multimédia. Ces liens ont beaucoup de valeur et pourront même mener à des libérations sous licence libre après le premier pas franchi.

À terme, on pourrait même penser à mettre ces images disponibles pour tous les sites de la Foundation par une licence « Wikimedia Foundation-Only ». Il existe déjà des exceptions à l’exigence de disponibilité sous licence libre, pourquoi ne pas en créer une qui aurait un fort impact sur la qualité de l’illustration de l’encyclopédie?

Une idée à discuter

Je ne dis pas qu’il s’agit d’une solution miracle mais d’une avenue qu’il serait intéressant de visiter. Dans mon cas personnel, elle permettrait en tout cas d’avoir une meilleure relation avec des entreprises chez lesquelles je voudrais aller prendre des photos pour publier uniquement sur Wikipédia. J’ai pris des photos sportives ou artistiques qui pourraient être pertinentes pour Wikipédia mais pour lesquelles je serais à risque de poursuites si je devais les rendre disponibles.

Aussi, une telle licence permettrait d’offrir quelque chose de plus intéressant à des entreprises qui pourraient vouloir partager leurs ressources avec nous sans vouloir nécessairement rendre les choses disponibles à l’ensemble du monde.

Si cette exception était acceptée, Commons resterait un reposoir de médias libre auquel il me ferait plaisir de donner des images qui y sont acceptées selon le mandat de ce projet. Cependant, je pourrais aussi améliorer l’encyclopédie avec des fichiers qui sont utiles pour celle-ci sans pour autant qu’il existe un intérêt à les rendre disponibles sous licence libre.

Je vous invite à discuter de l’enjeu dans les commentaires! Faites-moi part de vos opinions, points de vue, aspects que je n’aurais pas considérés pour faire avancer la discussion. Si vous la trouvez assez pertinente, peut-être pourrions-nous la proposer sur l’espace wikipédien.

Advertisements
Cet article, publié dans Commons, Licences, Mes deux cents, Photographie, Wikipédia, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Pourquoi pas une licence « Wikipedia-Only »?

  1. Arkanosis dit :

    « elle n’a pas avantage à publier ces photos sous une licence qui permet une réutilisation même commerciale » [ref. nec.]

    En ce qui me concerne, si le contenu n’est pas réutilisable c’est non. Après, on pourrait très bien adopter une position où la réutilisabilité n’est pas un pré-requis ; dans ce cas, pourquoi se limiter aux illustrations ? On pourrait avoir des textes sous une licence Wikimedia Foundation-Only qui auraient un fort impact sur la qualité du contenu de l’encyclopédie… Cela permettrait d’utiliser des textes qui ne seront fort probablement jamais libérés avant leur arrivée dans le domaine public.

    Les projets de la fondation Wikimedia sont des projets /libres/ ; cela fait partie de leurs fondements, c’est ce qui leur donne autant de valeur et c’est pour cela que j’y crois et que j’y participe. Je ne dis pas qu’il n’y aurait pas d’intérêt à faire des projets non libres, mais il serait beaucoup plus limité — ce ne serait pas pour moi.

    Vois-tu les réutilisations que l’on peut faire des images de commons ? Dans des logiciels de géolocalisation, sur OpenStreetMap, dans des QRPedia-like, dans des jeux éducatifs basés sur Wikipédia… Imprimer un article de Wikipédia, oui, mais sans les illustrations ? Faire la promotion de Wikipédia avec des affiches dans les rues… sans images ? Et pense au nombre de projets qui n’existent pas encore mais qui seront les indispensables de demain… toutes les licences machin-truc-only les excluent d’office.

    « sans pour autant qu’il existe un intérêt à les rendre disponibles sous licence libre » — le seul cas que je vois où il n’y a pas un tel intérêt, c’est quand ils sont déjà dans le domaine public.

    Amicalement

    • letartean dit :

      Rapidement:
      « sans pour autant qu’il existe un intérêt à les rendre disponibles sous licence libre » et pour le ref nec: je parle de l’intérêt pour le producteur de contenu. C’est certain pour moi que j’aurais avantage à ce que tous les produits culturels soient libres, je suis un consommateur, un réutilisateur ou un amateur qui par définition ne vit pas de son art. Les compagnies vivent des produits culturels qu’ils produisent et pourraient vouloir les partager avec Wikipédia sans vouloir qu’ils soient libres pour tous. Pour moi, l’avantage du libre est évident, pour d’autres, en particulier ceux qui vivent de la production de contenu, il ne l’est pas.

      Pour ce qui est du texte, je comprends l’argumentation par l’absurde mais je ne pense pas que c’est équivalent. Des images sont des entités uniques qui sont plus facilement délimitables : cette image est sous telle licence, telle ne l’est pas. Le texte est d’un tout autre ordre. D’ailleurs c’est ce qui permet des conditions différentes de réutilisation dans les licences CC selon que les oeuvres soient dans un recueil ou dans une oeuvre dérivée. À moins de le présenter séparément de tout autre texte, une oeuvre contenant un texte utilisé sous licence est toujours une oeuvre dérivée. À l’inverse, à moins d’être incorporées dans un montage d’une nouvelle image, une image est toujours utilisée dans le mode recueil.

      On pourrait même d’ailleurs se demander si toutes les réutilisations que tu évoques sont effectivement dans les règles de réutilisation des images. Souvent, le crédit d’image ne sera pas donné sur une affiche ou dans open street map. D’ailleurs, je pourrais même soulever que, comme tel, Wikipédia fait parfois des réutilisations limites de la licence sur les images. Normalement, le crédit photo devrait directement avec l’image.

      Bref, oui mais non. Wikipédia est déjà bigarrée et non-uniforme. La réutilisation est déjà un casse-tête. Pourquoi pas une autre pièce de casse-tête qui aurait une telle valeur et qui ne serait pas si complexe à mettre en place?

      D’ailleurs, que font les réutilisateurs dans le cadre des utilisations commerciales de trucs faisant partie des exceptions? À ce compte pourquoi ne pas faire une autre exception?

      Je ne dis pas que ce que je propose est parfait. Je pense juste que la question mérite d’être soulevée et que je vois tous les jours où je fais de la photo pour Commons ou Wikipédia des avantages potentiels à une telle licence. Personnellement, je me plie au exigences du libre et j’en fait la promotion. Cependant, j’accepte aussi que d’autres personnes puissent avoir d’autres schèmes de pensés et qu’on peut aussi faire des concessions pour les rendre compatibles, de la même façon où nous en exigeons de ceux qui veulent se joindre à nous.

      • Arkanosis dit :

        J’ai été trop bref (euphémisme), mais mon ref. nec. concernait bien les producteurs de contenu 🙂
        Beaucoup de producteurs de contenu (la plupart peut-être) ne seraient pas en concurrence avec leur propre contenu sous licence libre, parce que ce n’est tout simplement pas leur business (être producteur de contenu est différent d’être vendeur de contenu). Même pour les autres, si je comprends qu’on puisse penser cela au premier abord, je trouve que c’est une affirmation qui ne peut pas être posée ainsi en axiome.
        Je suis entièrement d’accord avec toi quand tu dis dans ta réponse « l’avantage du libre […] pour […] ceux qui vivent de la production de contenu, il ne l’est pas. [(évident)] », mais je ne le suis pas du tout quand tu disais dans ton article « votre compagnie […] n’a pas avantage à publier ces photos sous une licence qui permet une réutilisation » : c’est passer un peu trop vite de « A ⇏ B » à « A ⇒ ¬ B ».

        Sur le reste, OK, ça se défend (même si pour ma part, je tendrais plus à éliminer ce qui est casse-tête qu’à en ajouter).

        Amicalement

        PS : j’accepte bien heureusement que tout le monde n’ait pas la même vision des choses — je n’en exprimerais pas moins mon désaccord tant sur les arguments que sur la finalité

        PPS : sur la NC : http://www.bortzmeyer.org/non-commercial.html

  2. gilles dit :

    « il est difficile de les convaincre de libérer des contenus sous licence libre »
    « Si votre compagnie a payé cher pour qu’un photographe vienne prendre des photos, elle n’a pas avantage à publier ces photos sous une licence qui permet une réutilisation même commerciale »

    Sans aller jusqu’à ce que vous proposez, ça serait bien de permettre le téléversement sur Commons, d’images CC BY-NC-SA. Les entreprises, institutions et même particulier seraient à mon avis plus prompt à partager sous une telle licence.

    C’est bête de se couper de plus de 60% des œuvres sous CC pour un motif purement « idéologique ».
    À ce propos voir : http://owni.fr/2012/10/18/le-non-commercial-avenir-de-la-culture-libre/

    Pi, un peu de non commercial dans notre société actuelle ça peut que faire du bien. 😉

    • letartean dit :

      Schnoute… J’avais écrit une belle réponse mais elle ne s’est pas rendue. En tout cas, j’ai examiné la question de la cause NC dans un autre billet (https://ducoteduquebec.wordpress.com/2012/06/10/la-clause-nc-pourrait-elle-etre-dans-la-licence-de-wikipedia/) et c’est aussi une très bonne question. Cependant, je ne pense pas que c’est un motif purement idéologique. Il y a beaucoup de raisons pratiques qui expliquent pourquoi, aujourd’hui, la clause NC n’est pas très pratique pour l’encyclopédie Wikipédia et ses projets frères. Peut-être y a-t-il une façon de résoudre ce problème comme l’indique votre article mais la solution n’est pas évidente.

      Merci pour votre commentaire, il est intéressant et fait avancer la question!

    • Simon Villeneuve dit :

      Antoine a déjà publié à propos de cette licence :

      https://ducoteduquebec.wordpress.com/2012/06/10/la-clause-nc-pourrait-elle-etre-dans-la-licence-de-wikipedia/

      Il pourra vous expliquer ce qui l’a fait changer d’avis à ce niveau.

      • letartean dit :

        Je n’ai pas changé vraiment d’avis comme tel. J’évolue au fil des discussions et des choses qui se produisent lors de mes aventures wikipédiennes. Dans ce cas-ci, comme je le disais dans un commentaire plus bas, j’ai surtout vécu une situation qui m’amène à chercher une solution. La dernière fois que j’ai parlé de la licence NC, on m’a fait remarquer que cette licence avait des bugs, bugs que j’ai reconnu dans le billet dont tu parles. Les évènements des derniers jours m’ont fait réfléchir à cette nouvelle solution qui ne semble toujours pas acceptable, à la vue des réponse ici proposées. Je continue donc à chercher…

  3. Edhral dit :

    Je ne suis pas d’accord du tout avec une telle idée, Antoine. Si on propose à une institution quelconque de mettre son document sous licence libre OU sous une licence WP-only, que va-t-elle choisir ? Bien sûr la sécurité d’une licence restreinte… et non ce ne sera pas le premier pas vers l’ouverture de contenus, ce sera le dernier pas (« que venez-vous réclamer ? vos articles sont illustrés ! »). Adieu notre rôle d’évangélisation de la culture libre.
    Et puis je suis persuadée qu’afficher nos pages sans illustration quand il n’en existe pas encore de libre est la meilleure façon de provoquer les lecteurs à donner des illustrations quand ils en possèdent. S’il y a déjà une illustration « WP-only » l’incitation sera bien moins forte…

    WP n’est pas complète (et ne le sera jamais 😉 ) : pour certains articles on n’a pas encore eu le contributeur connaisseur nécessaire, et pour certaines illustrations on n’a pas encore convaincu l’ayant-droit… mais ça viendra ! ou les lois changeront.
    En attendant, WP est et doit rester (pour moi) une encyclopédie libre ; loin de vouloir ajouter des contenus non-libres dedans je voudrais que les exceptions soient supprimées (j’ai voté pour la suppression de l’exception sur :fr pour les bâtiments et si j’avais à voter sur la question du fair-use sur :en je voterais également sur la suppression)…

    Amicalement.

    • letartean dit :

      Dans quelques jours, j’expliquerai pourquoi j’ai écrit ce post, à partir d’une idée qui m’est passée par la tête suite à une aventure wikipédienne. Pour l’instant l’affaire n’est pas réglée alors je ne voudrais pas présumer de ce qui va arriver et faire des affirmations que je pourrais regretter.

      Ceci étant dit, de la même façon que je l’avais fait dans un post précédent sur la licence NC, je cherche une façon intelligente d’ouvrir nos bras à tous ces créateurs de contenus ou entreprises ayant les droits commerciaux sur des choses et qui sont donc en mesure de nous imposer des contrats commerciaux pour prendre des photos. Mes tentatives précédentes avec ces organisations ont été des échecs soit parce que, même avec tout le positivisme et la conviction que je peux avoir, je n’ai pas réussi à les convaincre de l’avantage du libre par rapport aux quelques pertes économiques qu’elle peuvent entraîner ou soit parce qu’elles sont déjà complètement vendues à un système commercial ou à une licence qui n’est pas compatible avec la nôtre.

      Par les billets que je propose sur ce blog, je sonde les compromis que nous pouvons faire, les endroits où nous (comme communauté) serions prêt à faire quelques pas pour obtenir des gains importants. Personnellement, je trouve qu’il y a beaucoup de valeur à l’illustration de notre encyclopédie et j’aimerais pouvoir illustrer des choses qui sont régies par le droit d’auteur ou par le droit des marques commerciales mais je ne le peux pas car la politique de Commons et de Wikipédia est de refuser toute image qui pourrait être problématique pour tout réutilisateur (qui est fondamentalement imaginaire pour beaucoup d’images) et dans toutes les situations.

      Je suis en train de lire un livre extraordinaire sur le design (Design? par Frederick Metz). Comment illustrer un tel ouvrage sans recourir à l’utilisation d’images à des fins pédagogiques. Impossible que l’auteur ait obtenu la permission de toutes les compagnies pour mettre leurs logos dans ce livre (il a d’ailleurs dit en entrevue qu’il ne l’avait pas fait). Comment pouvons-nous espérer écrire des articles sur des sujets importants comme le design (et plein d’autres sujets) sans utiliser de telles images? Comme rédacteur et lecteur, je suis tous les jours (ou presque) frustré par ce genre de limites alors que nous pourrions faire une encyclopédie bien mieux illustrée avec quelques modifications (sans dire que ces modifications vont de soit, qu’elles sont nécessairement bonnes ou légales).

      Peser le pour et le contre, voilà une bonne façon de faire avancer les choses. C’est ce que je tente de faire dans ce blog et c’est pourquoi je sollicite et que je respecte énormément aussi votre avis.

      • Edhral dit :

        J’espère que tu n’as pas mal pris mon commentaire et précise, au cas où, que, tout en n’étant pas d’accord, je respecte tes opinions et ne les trouve pas du tout débiles, hein !

        Pour ton exemple sur le design, le problème à mes yeux est de considérer qu’il y a un droit d’auteur sur un objet industriel. S’il n’y en a pas, hé bien on peut illustrer l’article dès lors qu’on arrive à voir (et photographier) un exemplaire, de la chaise, du presse-agrumes, du couvert… : pas besoin d’attendre qu’un photographe autorisé par l’entreprise et le designer nous donne sa photo sous une licence compatible avec WP. Et je ne comprends pas pourquoi il y en a (enfin, disons que sur certains objets la jurisprudence a dit, je crois, qu’il y avait un droit d’auteur à considérer mais ce n’est pas évident…) : le designer est rémunéré deux fois, une fois par le paiement de son travail lorsqu’il l’a fourni à l’entreprise éditrice de l’objet (avec peut-être un paiement complémentaire à chaque vente dans le cas des séries limitées), une fois par les droits d’auteur ? pourquoi ? Je ne veux pas que WP s’adapte à cet état de fait, je veux que la loi change !

        Et c’est pareil pour pas mal d’autres choses : une commande d’illustration pour la pochette d’un jeu vidéo, pourquoi doit-on considérer que c’est de l’art et gérer des droits d’auteur, tandis que le maquettiste, lui, n’a droit qu’à une rémunération « one shot » ? Le droit d’auteur a été conçu pour la protection des artistes ; malheureusement ça s’est élargi, élargi et maintenant n’importe qui en revendique. (Pourquoi moi n’aurais-je pas un « droit d’auteur » sur les spécifications fonctionnelles de produits bancaires que j’écris : c’est pourtant bien une œuvre de mon esprit !) Avec l’amplification du partage non-marchand par Internet, les choses vont bien finir par changer : comme le dit Jerezim de la Quadrature du net les politiques ne peuvent pas continuer à considérer que tout le monde est un délinquant parce que vilain pirate.

  4. Bastien dit :

    Je partage les avis négatifs qui ont été avancés ici, mais je pense aussi que c’est toujours utile de réfléchir. Le danger d’une telle licence serait de donner à penser que Wikipédia est une fin en soi : c’est vrai quand on considère le projet comme un projet d’encyclopédie, ce n’est plus vrai quand on l’aborde comme un vecteur de connaissances libres, un relai pour diffuser des connaissances que d’autres pourront rediffuser.

    Je pense en revanche qu’il y a une autre piste à explorer : celle d’un équivalent de la GNU LGPL (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_publique_générale_limitée_GNU). L’idée est de permettre à des logiciels non-libres d’utiliser du code libre (souvent des librairies) sans être astreint à passer sous licence libre.

    L’équivalent pour Wikipédia serait d’autoriser des réutilisations du contenu de Wikipédia dans des produits dérivés non libres. Il faudrait bien sûr que ces réutilisations soient limitées : qu’elles soient seulement « verbatim » (pour les textes comme pour les images), par exemple.

    Du côté logiciel, la LGPL a rendu beaucoup de code libre indispensable pour plein de logiciels, libres et non-libres. Peut-être qu’une telle licence aurait des effets similaires pour Wikipédia, et que de plus en plus de services reposeraient sur son contenu (par exemple sur le contenu à venir de wikidata) sans être obligés d’être libres eux-mêmes — l’effet bénéfique pour le libre serait seulement retardé.

  5. Ludovic_P_ dit :

    Je comprends assez bien le schéma de réflexion qui t’a amené jusqu’ici, mais je suis aussi plutôt opposé à une telle chose.

    Pour moi  »Wikipédia » n’est que le nom du site web sur lequel on héberge une encyclopédie en cours de rédaction. Le contenu doit pouvoir survivre à la fermeture du site web. On doit pouvoir fermer wikipedia.org et continuer à proposer à la consultation le contenu ailleurs. Proposer ta licence, c’est prendre le chemin inverse.

    • letartean dit :

      Je comprend ce ton argument, mais il ne me satisfait pas totalement. Je ne pense pas que personne écrit Wikipédia dans le but qu’il soit réutilisable si Wikipédia ferme. Il me semble que nous écrivons un « projet d’encyclopédie » qui se veut le plus complet possible et qui ne le sera malheureusement jamais. Bien sûr, nous voudrions qu’il soit le plus possible réutilisable mais, déjà il ne l’est pas complètement. Par exemple, les exceptions que j’ai nommées ne sont pas réutilisables. Je pense aussi à d’autres exemples qui rendent certaines partie de l’encyclopédie non-réutilisables tels quels. De plus, il faut définir « être réutilisable ». Si c’est être réutilisable pour faire une autre encyclopédie gratuite en ligne ou pour envoyer en Afrique dans des clés USB, la licence NC ou des licences WP-only pourraient s’adapter (à condition de bien poser ces éventualités). Si c’est pour être réutilisable pour le mettre dans des livres en copie conforme qu’on revend après, je ne suis pas sûr que ça fasse consensus que c’est un but ultime de Wikipédia. Je dois quand même avouer que mon étude des licences NC me démontre qu’il existe des entre-deux qui sont difficiles à régler (exemple: mettre un bout de l’encyclopédie dans un livre en citant les auteurs mais en vendant ce livre).

      Pour moi, une encyclopédie est incomplète sans des photos d’artistes, de sportifs, des couvertures d’album musicaux, logos de compagnie, etc. Pourtant, il existe tout plein de sites qui contiennent ce genre d’images et qui ne sont pas fermés par les autorités. Ils utilisent des clauses comme le fair-use ou obtiennent des autorisations particulières pour pouvoir afficher ces images ou ces contenus.

      Pourquoi je limite ma réflexion aux images? Parce qu’il est simple d’obtenir une permission pour une image: elle est séparée du texte, elle peut être facilement marquée comme tel et elle apporte, à mon avis, un grand gain à un article.

      De toute façon, avant de réutiliser n’importe quelle image de Wikipédia, il faut se référer à sa page de fichier pour savoir quelles sont les conditions de sa réutilisation. Aujourd’hui, je ne peux pas prendre n’importe quelle image de Wikipédia et la mettre directement sur mon site. Je dois vérifier sa licence, respecter les conditions, mettre le nom de l’auteur, mettre sous la même licence, etc.

      S’il devait arriver que Wikipédia ferme, on passera un bot et on jettera toutes les images sous licence Wikipédia-Only et on essaiera d’avoir une permission « Wipipédia-only » (en supposant qu’on appelle ce nouveau site « Wipipédia ») pour toutes ces images.

      Ça ne veut pas dire que je ne supporte pas la mission de Commons et des licences libres. Je continuerai de verser toutes les images que je peux verser sous licence libre sur Commons (et qui sont acceptées là-bas…). Et elles pourront être réutilisées dans Wipipédia. Cependant, par esprit d’amélioration, il y a d’autres images que j’aimerais pouvoir ajouter dans Wikipédia. Par exemple, il serait pertinent de pouvoir ajouter le logo d’une équipe de hockey dans l’article de cette équipe. Et une licence « Wikipédia-only » pourrait être négociée pour ce genre d’image. Jamais cette équipe ne voudra libérer son logo sous licence libre. Ça voudrait dire que n’importe qui pourrait faire des copies de son chandail chez lui, en toute légalité. Comment régler ce problème? Une licence NC ou Wikipédia-only sont deux avenues que j’ai explorées jusqu’à maintenant. Plusieurs personnes ont exprimé leur désaccord face à ces avenues. Peut-être que ce ne sont pas les bonnes pour Wikipédia, mais dieu qu’il serait intéressant d’en trouver une qui ferait l’affaire.

      • Ludovic_P_ dit :

         »Je ne pense pas que personne écrit Wikipédia dans le but qu’il soit réutilisable si Wikipédia ferme. » Ben si, il y a déjà moi. 🙂

        On rencontre tous ce problème ; souhait d’illustrer un article mais les illustrations possibles sont sous un régime de droit d’auteur trop contraignant pour Wikipédia (cas des albums de musique, des œuvres d’art contemporaines, etc.). On se retrouve un peu devant un mur.

        D’un autre coté, il y a tellement de sujets non illustrés alors que la possibilité de le faire proprement existe. Du coup, je préfère focaliser mon temps sur ça ; créer des photos sous licences dites libres. Pour le reste, le temps joue pour nous.

      • letartean dit :

        @Ludo Moi, personnellement, j’écris Wikipédia dans le but qu’elle ne ferme pas… 😉 C’est pour ça que j’essaie de trouver une solution pour qu’on puisse régler un des problèmes qui bloque son gain de qualité. À terme, dans un monde où tout le monde aura accès à Internet et où Wikipédia aura une place durable et presque imbrisable, il sera plus pertinent que Wikipédia soit « la plus complète possible et gratuite » que « librement réutilisable si elle ferme ». Pas besoin de réutiliser le contenu entier de Wikipédia si elle est facilement accessible à tous et gratuite. On pourra réutiliser son contenu réutilisable (l’ensemble du texte) moins les parties non-réutilisables qui servent à sa complétude.

        Mais bon, c’est peut-être un débat sur la vision du futur de Wikipédia que cette question amène plus qu’un débat sur la façon de le faire. Je sors bien grandi de ces discussions avec les répondants à ce blog. J’exprime ici ma reconnaissance de vos commentaires.

  6. Kelson dit :

    L’idée du « Wikipédia only » est symptomatique à mon avis d’une assez mauvaise compréhension de ce qu’est Wikipédia, des enjeux actuels et du rôle que Wikimédia joue. Sachant qu’une telle licence empêcherait explicitement le partage (en dehors de Wikipédia), je ne pense pas qu’il soit approprié dans discuter dans le cadre du mouvement Wikimédia.

  7. esby dit :

    J’avais posé la question à la Fondation quand il avait été question de supprimer l’exception au droit d’auteur de la Wikipédia Francophone, sur deux points:
    * un usage de type Wikipedia (et sites associés) seulement.
    * un usage encyclopédique (qui inclue donc wikipédia mais aussi des sites ne dépendant pas de la Fondation: ex: vikidia.)

    La question était dans le cadre de la possibilité des wikis d’établir une Politique de Doctrine d’Exemption (PDE). Cf. http://wikimediafoundation.org/wiki/Resolution:Licensing_policy/fr

    La réponse dans les deux cas a été ‘non, pas possible’.

    1- https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_Wikip%C3%A9dia:Prise_de_d%C3%A9cision/Remise_en_cause_de_l%27exception_au_droit_d%27auteur_sur_les_b%C3%A2timents_r%C3%A9cents#R.C3.A9ponse_de_la_fondation_pour_le_cas_d.27une_licence_.27wikipedia_.26_co_only_usage.27

    2- https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_Wikip%C3%A9dia:Prise_de_d%C3%A9cision/Remise_en_cause_de_l%27exception_au_droit_d%27auteur_sur_les_b%C3%A2timents_r%C3%A9cents#R.C3.A9ponse_de_la_fondation_pour_l.27usage_encyclop.C3.A9dique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s