Cet étrange revirement de responsabilité

Certaines histoires méritent d’être notées pour qu’elles puissent servir de référence. J’aimerais prendre une petite pause de la discussion sur le comité d’arbitrage pour relater quelques événements s’étant produits dans les derniers jours. Ils sont des manifestations d’un drôle de comportement humain que j’aimerais vous souligner et qui me fait sursauter à chaque fois que je l’observe. Pour ceux qui attendent le dernier billet de la série sur le CAr, ne vous inquiétez pas, il viendra bientôt. Une section « TLDR » se trouve à la fin de ce billet pour ceux qui voudraient en connaître l’essentiel.

Ce dont je veux vous parler vient plutôt de mon expérience d’administrateur de Wikipédia. J’ai été élu à ce poste par la communauté il y a presque deux ans et demi et, notons-le, je n’ai jamais été contesté dans ce poste. Rappelons aussi que le rôle des administrateurs de Wikipédia est de faire la maintenance du site à l’aide des outils supplémentaires qui leur sont prêtés et de protéger le site contre la dégradation qui peut être faite.

Dans le cadre de mes actions d’administrateur de l’encyclopédie, je suis récemment intervenu dans deux situations assez semblables qui ont eu des résultats similaires plutôt surprenants.

Contexte

Le 3 février dernier, je me suis réveillé un matin et suis allé visiter ma liste de suivi sur mon iPad. J’ai constaté en faisant la lecture de la page qu’une guerre d’édition avait lieu sur l’article Famille Montesquiou mettant aux prises l’utilisateur Correcteur21 et une ip. Il faut savoir que j’avais cette page en suivi non pas parce que je m’intéresse à ce sujet, mais parce que j’étais intervenu sur un conflit vu lors d’une patrouille sur la page Noblesse française qui avait débordé sur la page de cette famille. Voyant la guerre d’édition et les 5 reverts et contre-reverts faits, je suis allé voir les pages de discussion des deux contributeurs et de l’article en question et y ai remarqué un avertissement de Lomita à Correcteur21 sur sa pdd et sur la pdd de l’article à tous les contributeurs. Considérant ces deux personnes impliquées dans une guerre d’édition et précédemment averties, je les ai bloquées sur le champ pour trois jours.

Hier, le 10 février, un contributeur (Nashjean) est venu déposer une requête pour que je protège la page Zinédine Zidane puisqu’elle faisait l’objet d’une guerre d’édition. Tout de suite après, Hercule est venu argumenter sur ma pdd. Il venait continuer la chicane qui avait amené Nashjean à demander mon intervention. N’étant pas disponible à ce moment exact, je leur ai dit de cesser les modifications et de discuter en pdd. Une heure plus tard, ayant été libéré, je suis allé voir l’état des lieux sur l’historique de la page Zinédine Zidane et y ai constaté que Nashjean et Hercule avaient fait chacun dix révocations. J’ai déposé un avertissement les enjoignant de ne plus modifier la page et suis parti. En revenant, constatant qu’ils avaient fait encore un revert, j’ai bloqué les deux contributeurs pour une journée. Je tiens ici à faire remarquer que Hercule et Nashjean cumulent plus de 440 000 modifications à fr.wikipédia. Il serait donc plutôt audacieux de penser qu’ils ne sont pas au courant des règles de l’encyclopédie, en particulier celles parlant des guerres d’éditions.

Étrangetés

Il est déjà étrange de voir l’extrême ressemblance entre ces deux situations, séparées seulement de quelques jours. Il est aussi assez surprenant de devoir utiliser ses outils d’administrateur pour bloquer deux contributeurs assez importants de l’encyclopédie. Cependant, la plus grosse étrangeté de ces situations se trouve ailleurs, dans la réaction des contributeurs bloqués.

Réagissant à leur blocage respectif, Correcteur21 affirme, dans sa première contribution suivant son blocage, « Ne crois-tu [il s’adresse à moi] pas que le sens de ton intervention encourage et valide le non-respect des règles de Wikipédia? » et Hercule déclare, suite à mon message de blocage « C’est lamentable de me bloquer au même niveau que lui, alors que j’ai cherché depuis le début à ce que l’on passe par la page de discussion. » C’est là l’étrange revirement de responsabilité qu’annonce le titre de ce billet.

Je dois l’avouer, je suis très surpris de voir mes actions (des simples blocages de contributeurs impliqués dans des guerres d’éditions facilement observables sur des pages où je n’ai aucune autre implication) être qualifiées de lamentables ou de validatrices du non-respect des règles de Wikipédia.

Soyons clairs. Les guerres d’éditions ne sont pas acceptables sur Wikipédia. Quand une information est ajoutée sur un article et fait l’objet d’une controverse entre les rédacteurs, il n’y a aucune autre solution que de stopper la modification de l’article et de passer en page de discussion pour trouver un consensus. Faire des reverts jusqu’à ce qu’une des parties se fatigue est une stratégie qui n’est pas acceptable et qui est passible d’un blocage. La règle de référence dans ce domaine est la « règle des trois révocations » (R3R). Elle stipule, dans sa version résumée:

Un contributeur ne peut effectuer trois révocations ou davantage sur tout ou partie d’un article sur une durée de 24 heures consécutives. Cela ne veut pas dire que moins de trois révocations successives sont nécessairement acceptables.

C’est assez clair. Ce qui est aussi très clair, c’est que toutes les personnes que j’ai bloquées dans ces épisodes avaient largement dépassé les limites de cette règle, justifiant amplement leur blocage.

Je me permets de faire, à ce moment-ci, une petite digression sur la R3R. Elle est utile et explique clairement les choses. Cependant, je ne peux m’empêcher de penser qu’elle laisse tout de même la possibilité de faire deux révocations inutiles. Je pense qu’il faudrait que tous les contributeurs réguliers de Wikipédia s’en tiennent plutôt à la « règle des zéro révocations » qui stipule qu’un contributeur ne devrait jamais révoquer un ajout qui n’est pas un vandalisme patent ou une fausse manipulation et toujours entreprendre une discussion visant à faire ressortir un consensus avant de faire une modification. Nous nous assurerions ainsi de prendre l’habitude d’établir le consensus en discutant plutôt qu’en nous donnant la permission de faire deux révocations avant de débuter le dialogue.

Maintenant, pourquoi renverse-t-on la responsabilité dans ces deux situations? Je pense qu’il convient de l’expliquer. Selon ma compréhension, Hercule et Correcteur21 voient les choses ainsi: « Deux personnes différentes ont fait des séries de révocations avec moi et pourtant Letartean n’a bloqué que moi et la dernière personne avec qui j’étais en conflit ». J’avoue que dans les deux cas, c’est la vérité. J’aurais pu bloquer d’autres personnes dans ces deux exemples de guerre d’édition. Cependant, je ne l’ai pas fait. Je pourrais donner différentes raisons qui expliquent ce choix.

Premièrement, je vois mon rôle d’administrateur d’abord comme un protecteur de l’encyclopédie. Mon rôle est donc de faire cesser les comportements problématiques qui dégradent l’encyclopédie. Lorsque mes actions permettent d’atteindre ce but, je ne vois pas la nécessité de poursuivre mes actions plus loin. Dans les deux cas, les guerres d’éditions ne se sont pas poursuivies après mes actions d’administrateur.

Deuxièmement, je considère qu’il n’est pas nécessaire de faire tous les blocages qui pourraient être faits sur Wikipédia. Ce qu’il faut, c’est établir les limites et expliquer celles-ci. Les personnes bloquées ou qui observent ces blocages sont donc face à deux réactions: soit ils entendent le message et ne posent plus ces actions problématiques, soit elles continuent dans la même voie et recevront aussi un blocage. Ainsi, il suffit que Hercule et Correcteur21 comprennent qu’il ne faut pas faire de guerre d’édition et qu’ils rapportent aux administrateurs les situations problématiques lorsqu’elles se présentent pour que les autres soient bloqués et pas eux.

Troisièmement, et c’est non négligeable, je n’ai pas toujours le temps de remonter les historiques et de faire dix blocages, dix messages, dix suivis. Ainsi, quand je constate un comportement problématique, je fais certaines actions que je considère suffisantes pour le temps que j’ai et je m’assure qu’elles atteignent le but visé. Dans les deux cas, ç’a été le cas. Si les personnes concernées considèrent que d’autres actions auraient dû être prises, elles peuvent se rendre sur les requêtes aux administrateurs et demander à la communauté des administrateurs de prendre ces actions en justifiant leur demande par des arguments et des diffs.

Ce qu’il aurait fallu faire

Plutôt que de blâmer un administrateur qui a dû intervenir sur les dégâts qu’ils ont causés, peut-être que ces personnes devraient plutôt se concentrer sur leur propre responsabilité dans ces histoires. Plutôt que de dire que mes actions sont navrantes ou qu’elles encouragent le non-respect des règles de l’encyclopédie, peut-être devraient-elles constater que c’est leur propre non-respect des règles de l’encyclopédie qui a mené à leur blocage. Si ces personnes s’en étaient tenues à indiquer leur désaccord sur la pdd et de faire la discussion à cet endroit plutôt que de faire des dizaines de révocations, nous n’en serions pas là. Aussi, si elles avaient averti les administrateurs dès les premiers non-respects de la discussion par leurs contradicteurs et n’avaient fait aucune révocation en attendant l’action des sysops, je ne serais pas en train d’écrire ce billet.

Il aurait fallu que ces personnes réalisent qu’il faut être deux (ou plus) pour faire une guerre d’édition et que, peu importe ce qui s’est passé autour, elles ont été une de ces personnes. Si elles n’avaient pas participé à ces guerres, nous serions plutôt à discuter des blocages des personnes qui n’auraient pas respecté le consensus ou la discussion.

« Bien faire et laisser braire », j’imagine.
Sous licence CC-BY SA 3.0. Auteur: Jamain (source)

Toute cette situation me ramène à ce que j’avais déjà dit dans un billet précédent. Quand on a eu tort, la meilleure façon de s’en sortir est d’accepter son erreur et de changer son comportement. Drôlement, Correcteur21 m’a cité ce billet à charge contre moi, alors qu’il était en train de faire exactement le contraire de cela. Certains pourraient arguer: « Et toi, tu refuses aussi de dire que tu as eu tort de ne pas bloquer ces autres contributeurs qui ont participé aux guerres d’éditions? » Pas vraiment; j’ai dit clairement que j’aurais pu le faire mais que j’ai décidé de ne pas le faire. J’ai aussi suggéré à ces deux personnes de faire valoir leur point en WP:RA si elles jugeaient que ces sanctions étaient nécessaires. Aussi, il ne faut pas perdre de vue la « big picture »: je n’ai pas participé à aucune guerre d’édition, je n’ai agi que dans le but de protéger l’encyclopédie de la dégradation, but qui a manifestement été atteint étant donné que les guerres d’édition ont stoppé. Oui, j’accepte bien d’être critique face à ma démarche. Cependant, je n’ai pas, à mon humble avis, fait de torts dans cette histoire. On ne peut pas me reprocher de ne pas accepter mes torts alors qu’ils n’existent pas. Dans le cas de ces contributeurs, ils ont bien dépassé les règles de l’encyclopédie et ont eu tort.

TLDR;

Si vous vous retrouvez face à une personne qui insère un texte controversé dans un article qui vous est cher, voici la démarche à suivre:

1. Révoquer une fois en indiquant clairement que l’info est controversée et qu’elle ne devrait pas être réinsérée sans consensus en pdd.

2. Informer toutes les personnes concernées qu’une discussion a lieu sur la question.

3. Avertir les administrateurs du passage en force si une personne ne respecte pas la discussion que vous avez commencée en pdd.

4. Ne faire AUCUNE autre modification de l’information avant qu’un consensus ne soit explicitement constaté.

5. Être ouvert à la discussion.

De cette façon, il sera facile de bloquer les personnes qui ont tort et de ne pas vous bloquer alors que vous étiez de bonne foi.

Advertisements
Cet article, publié dans Mes deux cents, Wikipédia, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Cet étrange revirement de responsabilité

  1. Je réagis a ceci :
    « Je dois l’avouer, je suis très surpris de voir mes actions (…) être qualifiées de lamentables ou de validatrices du non-respect des règles de Wikipédia. »
    En fait c’est très humain je pense. Je ne sais pas si tu a suivi les réactions au mariage homo en France, mais on a eu le droit aux même genre d’argumentations. A savoir que le Hollande ne respectait pas les lois de la république en n’écoutant pas la rue qui grondait (Et je passe sur la « dictature » socialiste …). Sauf que le président (et son gouvernement) à toute la légitimité pour faire passer les lois qu’il veut.
    Là, on est dans un cas similaire. TU as la légitimité pour toi, mais c’est forcement TOI qui a tord, car TU a le pouvoir et que TU n’écoute pas le mécontentement des gens. Et le fait d’être « caché » derrière un écran n’aide pas, bien évidemment…

    Ah, et bien sur, je suis tout a fait d’accord avec toi.

    @+

    • letartean dit :

      C’est vrai, c’est une réaction humaine relativement normale. Ça ne m’empêche pas de la trouver fondamentalement désagréable… La phrase que tu cites me sert surtout de prémisse pour la suite. Que l’on qualifie mes actions de quoique ce soit, je suis capable de vivre avec. Qu’on soit incapable de remettre son comportement en question en s’en prenant plutôt à celui qui nous le fait remarquer, c’est surtout cela que je décrie ici.

      Par rapport à ton exemple, je pense qu’il y a tout de même une certaine différence. Dans le cas de questions politiques, il peut être plus difficile de trancher qui a le comportement fautif ou « la mauvaise opinion ». Il s’agit plus d’une opposition entre des courants de pensée qu’il faut balancer. On peut ne pas être d’accord avec un courant de pensée et même le trouver ridicule mais dans une démocratie il faut viser à laisser la place à ce courant pour exister et lui donner une représentation correspondant plus ou moins à sa place dans la société. Ce sont des processus complexes. Ils ne justifient pas de s’en prendre aux personnes qui ont le pouvoir mais beaucoup plus difficiles à trancher. Dans le cas qui nous intéresse, je pense qu’il est assez facile de voir qui a eu le comportement inadéquat qui contrevient aux règles de l’encyclopédie.

      Merci beaucoup pour ton commentaire.

  2. SammyDay dit :

    Il est également très humain, lorsqu’on n’est que deux à participer à une controverse, de lutter pieds et poings pour que la « mauvaise » version reste sur l’article le moins longtemps possible. Personnellement, j’utilise une méthode proche de celle que tu exposes, mais parfois je vais à plus d’une révocation (souvent parce que l’autre contributeur n’a pas renseigné son revert). Deux fois me parait un maximum avant qu’on parle effectivement de guerre : dès qu’on s’arrête pour se concentrer sur la page de discussion, la guerre est terminée.
    Toutefois, j’alerte rarement les administrateurs dans ces cas-là : d’une part lorsqu’il s’agit d’une interprétation différente des sources, et que je suis seul à m’opposer à un contributeur, c’est un conflit éditorial qui ne peut être tranché par un administrateur, d’autre part, passer par les admins est toujours pour moi synonyme de menace – ce qui pour des raisons évidentes est mauvais dans la discussion qui va s’ensuivre afin d’arriver à un consensus.
    Par contre, les projets, portails et autres espaces communautaires, sans souci.

    • letartean dit :

      Tu as bien raison, le passage par les administrateurs est une menace. Il est préférable de ne pas l’évoquer. Cependant, dans les deux situations dont je parle, les administrateurs étaient déjà impliqués. Dans la première, Lomita avait déjà servi un avertissement à Correcteur21, dans la seconde, on a demandé mon intervention directement sur ma page de discussion. D’ailleurs, il est bien étrange de voir des personnes faire appel à moi particulièrement pour une action d’administrateur plutôt que de se rendre à l’endroit approprié.

      Merci aussi pour ton commentaire et j’encourage aussi les gens à suivre ce que tu recommandes. L’appel à d’autres contributeurs extérieurs pour donner des avis sur la question peut aussi permettre de réduire la friction entre deux contributeurs particuliers sur une question éditoriale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s