Projets pédagogiques sur Wikipédia : trois erreurs classiques à éviter

Je donne ma conférence sur l’utilisation de mon blogue en classe. Image: @ColloqueTICE, sur Twitter (source)

La semaine dernière, j’ai eu la chance de participer une deuxième fois au Colloque sur les TIC en éducation qui s’est tenu à Montréal. Pour une seconde fois, j’y ai présenté un atelier sur l’utilisation de Wikipédia en classe. À nouveau, malgré un nombre de participants limité, la réception de cette présentation a été enthousiaste et a soulevé toutes sortes de réactions et de questions. Vous trouverez des informations sur ce colloque et les références des présentations que j’y ai données en bas de page [1].

En particulier, une participante m’a demandé quels conseils je pourrais donner à une personne qui serait intéressée à se lancer dans un projet pédagogique réalisé sur Wikipédia avec ses élèves. Plus précisément, elle me demandait quelles sont les erreurs classiques qu’on peut faire lorsqu’on se lance dans un tel projet. Quel beau sujet pour un billet sur ce blogue. Allons-y avec trois erreurs classiques à éviter!

1. Ne pas « apprendre » Wikipédia avant de commencer

Tout le monde utilise Wikipédia (ou presque). Dans le monde de l’éducation, je dirais qu’il faut vivre sur une autre planète pour ne jamais avoir entendu parlé de Wikipédia. Ceci étant dit, avoir déjà consulté Wikipédia ne signifie pas qu’on en connaît toutes les subtilités. Encore moins qu’on en est un expert et qu’on puisse montrer à d’autres comment y participer.

Faisons une comparaison simple. Toute votre jeunesse, vous êtes allé en voiture avec vos parents. Peut-être avez-vous même parcouru des milliers de kilomètres au cours de voyages et déplacements. Certainement, vous avez regardé comment l’adulte utilisait les différents instruments pour contrôler la machine. Maintenant, le jour venu de votre première expérience derrière le volant, avez-vous conduit parfaitement? Vous n’auriez certainement pas pensé inviter quelqu’un d’autre ne sachant pas conduire pour lui montrer comment faire. Autant, dans cette situation, la chose peut paraître absurde, autant certains oublient que cela s’applique aussi avec les nouvelles technologies. Si vous voulez être efficace pour enseigner l’utilisation d’un média ou d’un objet technologique, faites au moins l’effort d’apprendre à le connaître et de le maîtriser avant de vous lancer.

Dans Wikipédia, c’est pareil. Avant de demander à vos étudiants de faire d’énormes modifications ou de les lancer librement dans les articles, apprenez vous-même le fonctionnement du site et essayez de faire plus que ce que vous demandez à vos étudiants. De cette manière, vous saurez les conseiller lorsque viendront les très probables difficultés.

2. NE COPIEZ PAS! (pardon pour les majuscules)

Wikipédia est une encyclopédie publiée sous licence libre (CC BY-SA 3.0, pour être précis). Cela signifie, en particulier, qu’on peut réutiliser son contenu à n’importe quelle fin, même pour des utilisations commerciales (oui, oui, on peut publier un livre tiré de Wikipédia et le vendre dans une librairie) tant qu’on respecte les conditions de la licence. Pour que cette affirmation soit valide, il faut que tous les contenus inclus dans Wikipédia soient compatibles avec une telle licence. En particulier, un contenu copié d’une source qui n’est pas publiée sous une licence compatible et inséré dans Wikipédia (par exemple d’une publication protégée par le copyright) rend cette réutilisation impossible.

Supposons que le langage un peu technique de ce dernier paragraphe soit difficile d’accès pour les non-initiés; voici une reformulation simplifiée: copier du texte d’une source vers Wikipédia, c’est mal.

Quel enfant québécois du primaire n’a pas copié un de ces livres pour une recherche sur les animaux? (Source de l’image et je suis conscient de l’ironie de copier cette image ici, elle est assumée)

Or, c’est le réflexe normal de n’importe qui, particulièrement d’un jeune en formation scolaire. Si je vous demande d’écrire une courte description de votre établissement scolaire, vous irez fort probablement sur le site internet de celui-ci et vous copierez la présentation qui s’y trouve. À la limite vous allez peut-être la reformuler dans vos mots. Les enfants le font très naturellement. Pour mes lecteurs québécois, combien d’entre vous ont copié intégralement le contenu d’un petit livre de la collection « Je découvre le monde merveilleux des animaux » lors d’une recherche au primaire?

Si vous prévoyez un projet pédagogique à réaliser sur Wikipédia ou sur un de ses projets frères, insistez auprès de vos étudiants pour qu’il respectent les droits d’auteurs et qu’ils citent les sources de leurs informations. Le plagiat, c’est grave dans le contexte scolaire mais je dirais que c’est encore pire sur Wikipédia parce que ça brise son fondement, tel que je l’ai expliqué plus haut.

Si vous repérez un étudiant qui fait du plagiat, rapportez ses actions au bon endroit pour que les administrateurs de Wikipédia s’assurent de limiter les dégâts. Soyez clair, net et impitoyable sur ce sujet car son importance est capitale.

3. Voir trop grand

Avoir de l’ambition est une chose louable dans la vie. Ceux qui visent haut atteignent parfois des sommets extraordinaires. Cependant, si vous visez l’escalade de l’Everest à votre première marche en montagne, avec un groupe d’étudiants derrière vous en plus, vous risquez de trouver la chose difficile et même d’exposer vos étudiants à des risques inutiles.

Dans les projets pédagogiques réalisés sur Wikipédia, on fait souvent cette erreur. On se fixe l’objectif d’écrire un article en entier, de créer des dizaines d’articles, insérer des dizaines de sources, de numériser des centaines de pages, etc. Or, il y a beaucoup à apprendre avant d’en venir là. La vérité, c’est que peu de personnes peuvent réellement écrire des articles de très grande qualité et, lorsqu’ils le font, ils prennent des dizaines d’heures pour le faire.

Les embûches sont grandes pour réaliser ces projets d’envergure et, pour éviter la déception, il convient de choisir des objectifs plus modestes. Avec mes étudiants de cégep, j’avais trois heures de cours à consacrer à montrer Wikipédia. Dans ce temps, j’ai pu leur montrer comment créer un compte d’utilisateur, les bases de compréhension nécessaires pour modifier une page et comment ajouter une source avec les balises <ref></ref> et le modèle {{ouvrage|}}. Vous pouvez consulter l’ensemble des pages du projet ici.

Lorsque vous vous lancez dans l’aventure wikipédienne, planifiez correctement votre projet et prévoyez quantité de temps pour expliquer à vos étudiants les bases de la contribution sur Internet en général et sur l’encyclopédie en particulier. Fixez-vous des objectifs modestes et donnez des exemples clairs pour que les étudiants puissent y référer. Rappelons-nous que même les meilleurs peinent à retenir tous les paramètres de tous les modèles de Wikipédia, la plupart du temps on « copie-colle » le modèle voulu d’un exemple existant en changeant les paramètres. Formulez ces exemples pour vos étudiants dans une page de référence.

Pour une expérience agréable

Si vous faites attention de ne pas tomber dans ces trois pièges classiques, votre expérience partira certainement du bon pied. Si on va à l’essence de ces trois erreurs, je dirais qu’on trouve un message essentiel: « Apprenez à utiliser correctement Wikipédia avant de vous lancer pour l’apprendre à quelqu’un d’autre ». Plus vous connaîtrez le média, plus il sera facile pour vous de montrer à quelqu’un d’autre comment l’utiliser.

Maintenant, cela ne signifie pas qu’il vous faut écrire des dizaines d’articles ou obtenir quelque reconnaissance dans la communauté des Wikipédiens. En vous fixant des buts raisonnables que vous savez vous-même réaliser, vous aurez certainement une grande quantité de plaisir à contribuer avec vos étudiants.

À Rome, faites comme les Romains. Image: Aaron Logan, CC BY 1.0 (source)

Terminons par un petit conseil. Wikipédia est une communauté. Des milliers de personnes y travaillent ensemble et pour ce faire, ils ont bâtit une quantité de règles et de façons de faire. Trop souvent, les personnes débarquent font un petit tour et se mettent à crier contre les façons de faire. Dites vous que Wikipédia est un nouveau pays que vous visitez et, comme dans un voyage, faites à Rome comme les Romains.

 

Notes

[1] Le Colloque sur les TIC en éducation est organisé par le CRIFPE et en est à sa deuxième édition. En 2012, j’y avait fait une présentation avec Simon Villeneuve, en collaboration avec Benoît Rochon sur l’utilisation de Wikipédia en classe. Cette année, j’y ai fait deux présentations respectivement sur l’utilisation de Wikipédia en classe et l’utilisation d’un blogue en méthodes quantitatives.

Publié dans Licences, Pédagogie, Québec, Uncategorized, Wikipédia | Tagué , , | 3 commentaires

P.K. c’est voler (Encore un plagiat de Wikipédia)

Le plagiat de Wikipédia est chose courante. À tort, certains pensent qu’on peut prendre n’importe quel texte sur l’encyclopédie et le coller sur son site web personnel. Fait à petite échelle, ce n’est pas nécessairement choquant. Je pense que tout le monde a déjà fait une action du genre: « J’ai besoin d’une image de chat; je tape « chat » dans Google; je copie la première image de chat que je trouve sur mon document ».

Dans ce contexte, cela s’assimile à mon avis à du « fair-use ». Réutiliser du contenu pour faire des trucs personnels qui n’ont pas de visée commerciale n’est pas très dommageable pour personne.

Cependant, à une échelle commerciale, j’ai beaucoup de difficulté à comprendre pourquoi les boîtes de communication n’ont toujours pas compris qu’on ne peut pas juste copier du contenu à gauche et droite pour faire un site web. Par exemple, comment des médias sérieux tels que des journaux ou des sites web de postes de télévision nationaux peuvent-ils encore mettre sérieusement des images avec la mention « Source: Twitter » ou « Image: Google ». C’est un mépris tellement complet du travail des individus qui créent ces contenus multimédia.

Copier le contenu de Wikipédia pour remplir un site entre dans la même catégorie. C’est même encore pire parce que Wikipédia est disponible sous une licence qui permet la réutilisation à quelques restrictions faciles à respecter près. Alors, pourquoi personne ne le fait correctement?

J’ai rapporté dernièrement un cas assez accablant. Suite à la nomination de Dany Laferière à l’Académie Française, l’organisme (formé en très grande partie d’auteurs qui vivent de leur art) avait copié intégralement la page de biographie de l’auteur québéco-haïtien pour faire la présentation sur son site web. Malheureusement, suite à cette histoire, au lieu de mettre le crédit à Wikipédia tel que je le mentionnais dans mon billet (et dans le courriel que je leur ai transmis et pour lequel je n’ai reçu aucune réponse), l’Académie a retiré le texte pour le remplacer par un autre qui n’était plus tiré de Wikipédia.

Bis repetita non placent

PKWIKI

J’utilise ce screenshot pour critiquer le site web, tel que le permet la loi sur le droit d’auteur. On y voit le texte copié de la version anglophone de Wikipédia.

Aujourd’hui, le joueur de hockey du Canadien de Montréal P.K. Subban a lancé son nouveau site web. Conçu par la firme 4th Pixel, le site présente une biographie de l’athlète portant sur sa carrière de hockey qui est en partie pompée de la version anglaise de Wikipédia.

Aurait-il été si difficile de réaliser une courte entrevue avec l’athlète pour son propre site web, en lui demandant de relater les moments marquant de sa carrière? N’aurait-il pas été possible de créer un nouveau texte en s’inspirant de Wikipédia et d’autres sources? Ou, encore plus simplement, n’aurait-il pas été si facile de citer correctement la source et respecter la licence de Wikipédia.

C’était si facile… Une mention « This bio was extracted from the article P.K. Subban of Wikipedia available under the CC BY-SA 3.0 licence. The authors list of the original article can be seen here. » et le tour était joué. Le tout aurait pu être écrit en petit dans le bas de la page et la licence aurait été respectée.

À la place, les créateurs du site ont choisit de violer le droit d’auteur de toutes les personnes qui ont contribué à l’article de Wikipédia et d’utiliser ce contenu qui a été mis à leur disposition sous de simples condition pour leur propre profit.

Encore une fois, j’espère que les créateurs du site auront vent de ceci et feront la bonne chose : être honnête, reconnaître qu’ils ont fait erreur et modifier le site pour faire apparaître la source, les auteurs et la licence de la manière que je l’ai écrit plus haut. J’espère qu’ils n’auront pas le réflexe de « pris la main dans le sac » en enlevant le contenu et en le remplaçant par autre chose.

Lorsque je vois ce genre de choses, je me dis que j’ai vraiment hâte qu’un auteur d’une de ces pages de Wikipédia poursuive les créateurs de site web ne respectant pas les conditions de la licence. Peut-être que cela permettrait de faire passer le message dans toutes les facultés de communication du monde: « Wikipédia (et la plupart des sites internet du monde) n’est pas quelque chose qu’on peut simplement copier. Il faut respecter le droit d’auteur et les conditions de la licence, de la même façon que vous espérez que nous respections le vôtre. »

Publié dans Licences, Wikipédia | Tagué , , , | 4 commentaires

Cet étrange revirement de responsabilité

Certaines histoires méritent d’être notées pour qu’elles puissent servir de référence. J’aimerais prendre une petite pause de la discussion sur le comité d’arbitrage pour relater quelques événements s’étant produits dans les derniers jours. Ils sont des manifestations d’un drôle de comportement humain que j’aimerais vous souligner et qui me fait sursauter à chaque fois que je l’observe. Pour ceux qui attendent le dernier billet de la série sur le CAr, ne vous inquiétez pas, il viendra bientôt. Une section « TLDR » se trouve à la fin de ce billet pour ceux qui voudraient en connaître l’essentiel.

Ce dont je veux vous parler vient plutôt de mon expérience d’administrateur de Wikipédia. J’ai été élu à ce poste par la communauté il y a presque deux ans et demi et, notons-le, je n’ai jamais été contesté dans ce poste. Rappelons aussi que le rôle des administrateurs de Wikipédia est de faire la maintenance du site à l’aide des outils supplémentaires qui leur sont prêtés et de protéger le site contre la dégradation qui peut être faite.

Dans le cadre de mes actions d’administrateur de l’encyclopédie, je suis récemment intervenu dans deux situations assez semblables qui ont eu des résultats similaires plutôt surprenants.

Contexte

Le 3 février dernier, je me suis réveillé un matin et suis allé visiter ma liste de suivi sur mon iPad. J’ai constaté en faisant la lecture de la page qu’une guerre d’édition avait lieu sur l’article Famille Montesquiou mettant aux prises l’utilisateur Correcteur21 et une ip. Il faut savoir que j’avais cette page en suivi non pas parce que je m’intéresse à ce sujet, mais parce que j’étais intervenu sur un conflit vu lors d’une patrouille sur la page Noblesse française qui avait débordé sur la page de cette famille. Voyant la guerre d’édition et les 5 reverts et contre-reverts faits, je suis allé voir les pages de discussion des deux contributeurs et de l’article en question et y ai remarqué un avertissement de Lomita à Correcteur21 sur sa pdd et sur la pdd de l’article à tous les contributeurs. Considérant ces deux personnes impliquées dans une guerre d’édition et précédemment averties, je les ai bloquées sur le champ pour trois jours.

Hier, le 10 février, un contributeur (Nashjean) est venu déposer une requête pour que je protège la page Zinédine Zidane puisqu’elle faisait l’objet d’une guerre d’édition. Tout de suite après, Hercule est venu argumenter sur ma pdd. Il venait continuer la chicane qui avait amené Nashjean à demander mon intervention. N’étant pas disponible à ce moment exact, je leur ai dit de cesser les modifications et de discuter en pdd. Une heure plus tard, ayant été libéré, je suis allé voir l’état des lieux sur l’historique de la page Zinédine Zidane et y ai constaté que Nashjean et Hercule avaient fait chacun dix révocations. J’ai déposé un avertissement les enjoignant de ne plus modifier la page et suis parti. En revenant, constatant qu’ils avaient fait encore un revert, j’ai bloqué les deux contributeurs pour une journée. Je tiens ici à faire remarquer que Hercule et Nashjean cumulent plus de 440 000 modifications à fr.wikipédia. Il serait donc plutôt audacieux de penser qu’ils ne sont pas au courant des règles de l’encyclopédie, en particulier celles parlant des guerres d’éditions.

Étrangetés

Il est déjà étrange de voir l’extrême ressemblance entre ces deux situations, séparées seulement de quelques jours. Il est aussi assez surprenant de devoir utiliser ses outils d’administrateur pour bloquer deux contributeurs assez importants de l’encyclopédie. Cependant, la plus grosse étrangeté de ces situations se trouve ailleurs, dans la réaction des contributeurs bloqués.

Réagissant à leur blocage respectif, Correcteur21 affirme, dans sa première contribution suivant son blocage, « Ne crois-tu [il s’adresse à moi] pas que le sens de ton intervention encourage et valide le non-respect des règles de Wikipédia? » et Hercule déclare, suite à mon message de blocage « C’est lamentable de me bloquer au même niveau que lui, alors que j’ai cherché depuis le début à ce que l’on passe par la page de discussion. » C’est là l’étrange revirement de responsabilité qu’annonce le titre de ce billet.

Je dois l’avouer, je suis très surpris de voir mes actions (des simples blocages de contributeurs impliqués dans des guerres d’éditions facilement observables sur des pages où je n’ai aucune autre implication) être qualifiées de lamentables ou de validatrices du non-respect des règles de Wikipédia.

Soyons clairs. Les guerres d’éditions ne sont pas acceptables sur Wikipédia. Quand une information est ajoutée sur un article et fait l’objet d’une controverse entre les rédacteurs, il n’y a aucune autre solution que de stopper la modification de l’article et de passer en page de discussion pour trouver un consensus. Faire des reverts jusqu’à ce qu’une des parties se fatigue est une stratégie qui n’est pas acceptable et qui est passible d’un blocage. La règle de référence dans ce domaine est la « règle des trois révocations » (R3R). Elle stipule, dans sa version résumée:

Un contributeur ne peut effectuer trois révocations ou davantage sur tout ou partie d’un article sur une durée de 24 heures consécutives. Cela ne veut pas dire que moins de trois révocations successives sont nécessairement acceptables.

C’est assez clair. Ce qui est aussi très clair, c’est que toutes les personnes que j’ai bloquées dans ces épisodes avaient largement dépassé les limites de cette règle, justifiant amplement leur blocage.

Je me permets de faire, à ce moment-ci, une petite digression sur la R3R. Elle est utile et explique clairement les choses. Cependant, je ne peux m’empêcher de penser qu’elle laisse tout de même la possibilité de faire deux révocations inutiles. Je pense qu’il faudrait que tous les contributeurs réguliers de Wikipédia s’en tiennent plutôt à la « règle des zéro révocations » qui stipule qu’un contributeur ne devrait jamais révoquer un ajout qui n’est pas un vandalisme patent ou une fausse manipulation et toujours entreprendre une discussion visant à faire ressortir un consensus avant de faire une modification. Nous nous assurerions ainsi de prendre l’habitude d’établir le consensus en discutant plutôt qu’en nous donnant la permission de faire deux révocations avant de débuter le dialogue.

Maintenant, pourquoi renverse-t-on la responsabilité dans ces deux situations? Je pense qu’il convient de l’expliquer. Selon ma compréhension, Hercule et Correcteur21 voient les choses ainsi: « Deux personnes différentes ont fait des séries de révocations avec moi et pourtant Letartean n’a bloqué que moi et la dernière personne avec qui j’étais en conflit ». J’avoue que dans les deux cas, c’est la vérité. J’aurais pu bloquer d’autres personnes dans ces deux exemples de guerre d’édition. Cependant, je ne l’ai pas fait. Je pourrais donner différentes raisons qui expliquent ce choix.

Premièrement, je vois mon rôle d’administrateur d’abord comme un protecteur de l’encyclopédie. Mon rôle est donc de faire cesser les comportements problématiques qui dégradent l’encyclopédie. Lorsque mes actions permettent d’atteindre ce but, je ne vois pas la nécessité de poursuivre mes actions plus loin. Dans les deux cas, les guerres d’éditions ne se sont pas poursuivies après mes actions d’administrateur.

Deuxièmement, je considère qu’il n’est pas nécessaire de faire tous les blocages qui pourraient être faits sur Wikipédia. Ce qu’il faut, c’est établir les limites et expliquer celles-ci. Les personnes bloquées ou qui observent ces blocages sont donc face à deux réactions: soit ils entendent le message et ne posent plus ces actions problématiques, soit elles continuent dans la même voie et recevront aussi un blocage. Ainsi, il suffit que Hercule et Correcteur21 comprennent qu’il ne faut pas faire de guerre d’édition et qu’ils rapportent aux administrateurs les situations problématiques lorsqu’elles se présentent pour que les autres soient bloqués et pas eux.

Troisièmement, et c’est non négligeable, je n’ai pas toujours le temps de remonter les historiques et de faire dix blocages, dix messages, dix suivis. Ainsi, quand je constate un comportement problématique, je fais certaines actions que je considère suffisantes pour le temps que j’ai et je m’assure qu’elles atteignent le but visé. Dans les deux cas, ç’a été le cas. Si les personnes concernées considèrent que d’autres actions auraient dû être prises, elles peuvent se rendre sur les requêtes aux administrateurs et demander à la communauté des administrateurs de prendre ces actions en justifiant leur demande par des arguments et des diffs.

Ce qu’il aurait fallu faire

Plutôt que de blâmer un administrateur qui a dû intervenir sur les dégâts qu’ils ont causés, peut-être que ces personnes devraient plutôt se concentrer sur leur propre responsabilité dans ces histoires. Plutôt que de dire que mes actions sont navrantes ou qu’elles encouragent le non-respect des règles de l’encyclopédie, peut-être devraient-elles constater que c’est leur propre non-respect des règles de l’encyclopédie qui a mené à leur blocage. Si ces personnes s’en étaient tenues à indiquer leur désaccord sur la pdd et de faire la discussion à cet endroit plutôt que de faire des dizaines de révocations, nous n’en serions pas là. Aussi, si elles avaient averti les administrateurs dès les premiers non-respects de la discussion par leurs contradicteurs et n’avaient fait aucune révocation en attendant l’action des sysops, je ne serais pas en train d’écrire ce billet.

Il aurait fallu que ces personnes réalisent qu’il faut être deux (ou plus) pour faire une guerre d’édition et que, peu importe ce qui s’est passé autour, elles ont été une de ces personnes. Si elles n’avaient pas participé à ces guerres, nous serions plutôt à discuter des blocages des personnes qui n’auraient pas respecté le consensus ou la discussion.

« Bien faire et laisser braire », j’imagine.
Sous licence CC-BY SA 3.0. Auteur: Jamain (source)

Toute cette situation me ramène à ce que j’avais déjà dit dans un billet précédent. Quand on a eu tort, la meilleure façon de s’en sortir est d’accepter son erreur et de changer son comportement. Drôlement, Correcteur21 m’a cité ce billet à charge contre moi, alors qu’il était en train de faire exactement le contraire de cela. Certains pourraient arguer: « Et toi, tu refuses aussi de dire que tu as eu tort de ne pas bloquer ces autres contributeurs qui ont participé aux guerres d’éditions? » Pas vraiment; j’ai dit clairement que j’aurais pu le faire mais que j’ai décidé de ne pas le faire. J’ai aussi suggéré à ces deux personnes de faire valoir leur point en WP:RA si elles jugeaient que ces sanctions étaient nécessaires. Aussi, il ne faut pas perdre de vue la « big picture »: je n’ai pas participé à aucune guerre d’édition, je n’ai agi que dans le but de protéger l’encyclopédie de la dégradation, but qui a manifestement été atteint étant donné que les guerres d’édition ont stoppé. Oui, j’accepte bien d’être critique face à ma démarche. Cependant, je n’ai pas, à mon humble avis, fait de torts dans cette histoire. On ne peut pas me reprocher de ne pas accepter mes torts alors qu’ils n’existent pas. Dans le cas de ces contributeurs, ils ont bien dépassé les règles de l’encyclopédie et ont eu tort.

TLDR;

Si vous vous retrouvez face à une personne qui insère un texte controversé dans un article qui vous est cher, voici la démarche à suivre:

1. Révoquer une fois en indiquant clairement que l’info est controversée et qu’elle ne devrait pas être réinsérée sans consensus en pdd.

2. Informer toutes les personnes concernées qu’une discussion a lieu sur la question.

3. Avertir les administrateurs du passage en force si une personne ne respecte pas la discussion que vous avez commencée en pdd.

4. Ne faire AUCUNE autre modification de l’information avant qu’un consensus ne soit explicitement constaté.

5. Être ouvert à la discussion.

De cette façon, il sera facile de bloquer les personnes qui ont tort et de ne pas vous bloquer alors que vous étiez de bonne foi.

Publié dans Mes deux cents, Wikipédia | Tagué , , , | 4 commentaires