À Rome, on fait comme les Romains

Le Colisée de Rome
Wikimedia Commons, Aaron Logan

Plusieurs le savent, je participe à Wikipédia surtout en faisant de la patrouille sur LiveRC. Ce travail est une bonne occasion pour moi de regarder travailler les nouveaux. Il va sans dire que l’accueil des nouveaux est un marronnier et celui-ci refait surface assez régulièrement sur les pages communautaires. La perspective qu’a chacun sur la question dépend en gros de ses activités Wikipédiennes. Les plus actifs dans l’écriture prônent généralement pour une très grande ouverture car ils veulent grossir leurs rangs. Les utilisateurs plus récents sont généralement très critiques, ayant eux-même récemment reçu l’accueil à leur arrivée. Les patrouilleurs et les administrateurs sont généralement assez désabusés par la situation, généralement parce qu’ils observent que le ratio bruit/signal des nouveaux contributeurs et des IPs est assez fort.

Il y a environ un an, un peu désabusé par les observations que je faisais régulièrement sur la page des modifications récentes et me remémorant mon arrivée sur Wikipédia, je me suis lancé dans la rédaction d’un essai que j’avais nommé À Rome, on fait comme les Romains. Je pense que le sujet de cet essai est toujours d’actualité et j’aimerais profiter de cette tribune pour parler de ses points essentiels et élaborer sur les raisons qui m’ont poussé à l’écrire.

 

Le reproche aux patrouilleurs, une chose qui me touche

Si ma mémoire est bonne, cet essai était fondamentalement une réaction suite à un reproche que quelqu’un avait fait aux patrouilleurs sur le bistro. On y avait dit que les patrouilleurs étaient peu ouverts aux nouveaux contributeurs et que l’attitude générale des surveillants des RC faisait fuir les nouveaux contributeurs.

Je ne nie pas que les patrouilleurs sont parfois un pue secs avec certains contributeurs et que les différentes mesures d’aide ne sont pas toujours adéquates. Aussi, je pense qu’il est peu réaliste et productif de penser que les nouveaux contributeur vont se taper la lecture de toutes les pages d’aide et de recommandations avant d’appuyer pour la première fois sur le bouton « modifier ». C’est parfois, je pense, ce qu’espère les patrouilleurs quand ils suppriment des nouvelles pages ou révoquent. Je ne m’exclue pas de cette observation quoique j’essaie d’y faire attention.

Autant je peux accepter une partie du blame, autant je suis toujours surpris de l’attitude de certains nouveaux contributeurs et parfois leur approche m’exaspère. Je pense que de nombreux problèmes d’accueil viennent de cette attitude. Nombre de fois j’ai vu des comptes avec moins de 10 contributions derrière la cravate affirmer que Wikipédia avait des règles débiles ou que telle ou telle façon de faire n’avait aucun sens. Je pense que l’effet d’anonymat qui existe sur Wikipédia permet ce genre de comportements. L’objet de mon essai était finalement de dire aux gens «Le feriez-vous dans la « vraie vie »?».

Quel est le message?

Est-ce qu’à votre premier jour de travail dans une entreprise, vous iriez voir votre patron pour réclamer le changement des règles dans votre lieu de travail? Iriez-vous voir la direction des communications pour leur dire que leur stratégie est nulle qu’il faut tout reprendre du départ? C’est à cela que répond l’adage « À Rome, on fait comme les Romains ». Quand on arrive quelque part, on fait comme les personnes de la communauté qui nous accueille. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas avoir un esprit critique, ça nous incite simplement à observer et comprendre les façons de faire et leur raison d’être avant de les critiquer.

La métaphore romaine s’applique à beaucoup d’autres choses aussi et il est difficile d’en contredire la véracité, il me semble. On ne se présente pas à la mairie de la ville le premier jour où on y met les pieds, de la même façon qu’on ne se présente pas comme arbitre ou administrateur avant d’avoir accumulé un peu d’expérience. Le maçon n’ira pas refaire la colisée de Rome avant de s’être fait la main sur des bâtiments simples d’utilité publique. Ainsi, on ne va pas s’attaquer à l’article Dieu, Communisme, France qui contiennent déjà 200 références et des analyses poussées avant d’avoir fait ses preuves sur des articles d’importance moindre.

Ce constat, qui me paraît d’une évidence accablante, ne semble pas être partagé par les milliers d’IP et de nouveaux contributeurs que je rencontre sur LiveRC. Trop de non-initiés se lancent dans des actions d’envergure alors qu’ils ne comprennent même pas les bases du fonctionnement de l’encyclopédie. Loin de moi l’idée de vouloir interdire ou limiter la participation de ces personnes mais il faut du moins les convaincre de mesurer leurs capacités avant de commencer l’édition. Aussi, je réalise que l’approche de l’encyclopédie est plus difficile qu’avant. En effet, n’importe qui peut écrire quelque chose comme «La pomme est un fruit.» mais maintenant, il reste de moins en moins de page faciles à modifier. Raison de plus pour bien mesurer sa capacité à améliorer avant de se lancer dans la modification d’un article.

Je suis aussi souvent surpris par la capacité de certains rédacteurs peu expérimentés à rejeter du revers de la main les conseils prodigués par les utilisateurs ayant fait plusieurs milliers d’éditions. Quand un Wikipédien me donne un conseil ou me rappelle une règle ou une façon de faire, mon premier réflexe est de mesurer la compétence de cette personne et de peser ainsi la valeur de ses dires. Il me semble évident que quand 2 administrateurs ont pris le temps de dire qu’on ne fait pas les choses ainsi lorsqu’on a fait moins de 100 contributions, on arrête et on prend le temps de comprendre pourquoi. Je suis fasciné par la capacité de certaines personnes à faire fi de cette observation et même de crier à la censure.

Quoi faire? 

Quelle conclusions doit-on tirer de ces observations?

Dans un premier temps, il faut souligner et parler de l’importance pour les patrouilleurs d’être pédagogue et ouverts à la discussion. En effet, ces personnes sont la première ligne d’accueil des nouveaux contributeurs. Il leur faut donc prendre le temps de leur expliquer les façons de faire et de diriger les nouveaux vers les bonnes ressources.

Deuxièmement, il faut que les nouveaux comprennent qu’ils font leur entrée dans un nouveau monde, dans une communauté et que leur participation doit être précédée par une acceptation des règles, valeurs et façons de faire de la communauté. Après avoir compris le fonctionnement de l’encyclopédie, ils pourront y prendre leur place et tenter d’y changer les choses, mais préalablement il est de leur responsabilité d’adopter ce que j’ai nommé dans mon essai « l’attitude du voyageur ».

Finalement, nous nous devons de continuer de construire ensemble une meilleure encyclopédie et se débarrasser de toutes les personnes qui ne sont pas là pour atteindre ce but. Nous pouvons être tolérants, pédagogues et ouverts face à des personnes faisant des erreurs de bonne foi mais ne perdont pas notre temps face à des personnes qui n’acceptent pas de faire à Rome comme les Romains.

Publicités
Cet article, publié dans Wikipédia, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour À Rome, on fait comme les Romains

  1. theoliane dit :

    C’est sûr que faire comme première contribution « tupuducunictamer » (pardon, c’est toujours l’exemple que je donne, mais j’adore l’expression) ne donne guère d’espoir que les suivantes seront aussi documentées qu’encyclopédiques… Et répondre à un conseil donné gentiment par « bande de censeurs fascistes, elle est belle votre encyclopédie que vous prétendez libre, je ne peux même pas y parler de moi… » ne donne pas guère envie de poursuivre sereinement la conversation ! Il faut se dire avec philosophie ou naïveté qu’au milieu de l’ivraie on trouvera peut-être du bon grain, et que l’encyclopédie continuera à se construire, louvoyant entre copyvios (puisque je vous dis que c’est moi qui ai écrit ce texte sur mon site, qu’est-ce que vous voulez de plus ?), publicité (comment, vous avez bien accepté Renault alors pourquoi pas mon garage, c’est de l’information, pas de la publicité), tout en essayant de rendre les choses plus simples (que celui qui ne s’est jamais battu avec une infobox ou un modèle me jette la première pierre), plus claires, plus précises, ce qui aidera grandement les nouveaux de bonne foi, et la tâche si peu gratifiante des patrouilleurs.

  2. Françcois dit :

    Il est tout même significatif que tu prenne la référence de Rome et des romains: une société esclavagiste qui pratiquait les pires brutalités envers les minorités et les non-romains. C’est significatif comme exemple pour nous montrer que Wikipédia se referme sur lui-même et pratique des politiques d’exclusion envers ses déviants et marginaux ( tout comme Rome de l’époque). Bravo ..je te met au défi de publier mon commentaire

    • letartean dit :

      D’accord, personne qui se cache derrière tous les commentaires que je n’ai pas modéré depuis quelques semaines et probablement derrière le compte Geneviève2, j’accepte le défi. Et je répondrai pour la dernière fois. Vous avez voulu jouer avec moi, fin de la question pour moi. J’ai le plaisir de vous annoncer que je peux procéder à mes propres CU sur ce blogue et vous avez fait la démonstration que vous n’avez pas l’intention de vous arrêter. Prendre l’identité d’autres personnes pour commenter sur mon blogue ça peut vous amuser mais personnellement, j’en suis las. Vous avez atteint la limite de ma patience et comme je l’ai dit plus tôt, je n’ai pas l’intention de prendre votre parti dans aucune situation. Bonne continuité et heureuse vie. Sachez qu’il existe autre chose que Wikipédia dans le monde et que ne pas pouvoir y participer ne devrait pas habiter votre vie.

  3. Québecois de souche dit :

    Je n’aime pas le Wikipédia de langue française qui est très français dans sa mentalité de la France . Peu de place pour les québecois. du moins pour les nouveaux qui contribuent. J’avais proposé des tas de trucs mais jamais appuyer par les Romains du wikipédia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s